De prime abord, Amos Mac affiche tous les attributs de l'hipster gay comme on en croise dans le quartier de Williamsburg, à New York. Il faut s'y arrêter de plus près pour remarquer la finesse troublante des traits, même les deux cicatrices en demi-lune, vestiges d'une double mastectomie qui lui barrent le torse, ne seront bientôt plus qu'un pâle souvenir de sa vie d'avant. Le trentenaire, qui se définit sur les réseaux sociaux comme " photographe et être humain trans ", vient de signer une série d'images mettant en scène les mannequins Valentijn de Hingh et Hari Nef vêtus de la nouvelle collection capsule du label suédois & Other Stories. Cette campagne intégralement réalisée par une équipe transsexuelle devant et derrière l'objectif ambitionne clairement d'aborder la question du genre qui agite - une nouvelle fois devrait-on dire - créateurs et journalistes depuis quelques saisons maintenant. " Les catégories homme/femme dans la mode font partie du passé, assure Amos Mac. Selon moi, une autre option, celle qui s'écarte de cette logique binaire, doit être prise en compte. Cela ne devrait pas être si choquant et si radical, mais simplement une question de se sentir bien dans ce que l'on porte. "
...