En 1997, Wyclef Jean ne sait pas encore que son groupe The Fugees - multi-platiné - va rentrer dans une léthargie toujours d'actualité. La même année, il baptise son premier solo The Carnival, installant un rythme qui,...

En 1997, Wyclef Jean ne sait pas encore que son groupe The Fugees - multi-platiné - va rentrer dans une léthargie toujours d'actualité. La même année, il baptise son premier solo The Carnival, installant un rythme qui, tous les dix ans, le fait revenir à la célébration planétaire nuancée. Après Carnival II : Memoirs of a Immigrant paru en 2007, voilà donc Carnival III : The Fall and Rise of a Refugee, croisant toujours sa bio de Haïtien arrivé aux Etats-Unis à l'âge de 10 ans et les incessants ballets des migrations. La production kaléidoscopique embarque une flottille de tempos et d'invités, comme le rappeur Stix ou Emeli Sandé, partenaire du duo sucré Carry On. Les ramifications sont autant politiques que musicales, chantant l'admiration pour la parole magistrale (Fela Kuti), la peur irraisonnée de l'autre (Double Dutch) et l'amour du pays d'enfance blessé (Concrete Rose). Avec le sentiment qu'au bout des douze titres, le plaisir n'est pas forcément étanche à la conscience du monde. CD Carnival III : The Fall and Rise of a Refugee, par Wyclef Jean, chez Sony Music. PH.C.