Avec la Porsche 911, la marque allemande possède l'un des modèles sportifs les plus mythiques de toute la production automobile. Chapeautant la gamme depuis trente-cinq ans, la version Turbo en constitue la variante la plus pointue. Véritables perles technologiques, les six générations qui se sont succédé depuis 1975 possèdent de nombreuses innovations techniques à leur palmarès. La dernière mouture ne déroge, bien sûr, pas à la règle. Même si, esthétiquement, les modifications apportées p...

Avec la Porsche 911, la marque allemande possède l'un des modèles sportifs les plus mythiques de toute la production automobile. Chapeautant la gamme depuis trente-cinq ans, la version Turbo en constitue la variante la plus pointue. Véritables perles technologiques, les six générations qui se sont succédé depuis 1975 possèdent de nombreuses innovations techniques à leur palmarès. La dernière mouture ne déroge, bien sûr, pas à la règle. Même si, esthétiquement, les modifications apportées paraissent très minimes (nouveaux phares à LED à l'arrière et feux diurnes à l'avant), la refonte technique est totale. Dans leur course à la perfection, les ingénieurs Porsche ont entièrement repensé le bloc moteur. Doté dorénavant d'une injection directe essence et bénéficiant d'une cylindrée plus généreuse (passant de 3,6 à 3,8 l), le six cylindres à plat délivre un impressionnant 500 cv. Pour l'anecdote, on se souviendra que la première génération se contentait d'environ la moitié, du haut de ses 260 cvà Grâce aux deux turbocompresseurs à géométrie variable, une exclusivité Porsche pour un moteur à essence, le couple atteint quant à lui la valeur impressionnante de 650 Nm (700 avec l'overboost) constamment entre 1 950 et 5 000 tr/min. Pour transmettre toute cette fougue au sol, la 911 Turbo dispose toujours d'une transmission intégrale. Mais elle peut dorénavant y ajouter, en option, un différentiel arrière actif. Un système qui permet, en plus du blocage mécanique du différentiel arrière, de freiner légèrement la roue intérieure en virage. Malgré ses 1 654 kg, cette Porsche affiche alors une grande vivacité et une étonnante agilité en virage. Pour la première fois, la 911 Turbo peut également disposer de la boîte à double embrayage PDK de Porsche (7 rapports). De quoi assurer des performances encore plus surnaturelles grâce à la célérité des changements de rapports. A l'aise sur les autoroutes allemandes et les circuits automobiles, la 911 Turbo impose de manier, avec prudence, sa pédale d'accélérateur sur les routes sinueusesà A la moindre sollicitation, l'engin bondit comme un avion de chasse ! Malgré ses performances supersoniques, la 911 Turbo reste toutefois fidèle à l'esprit Grand Tourisme en se révélant véritablement confortable. Belle démonstration du savoir-faire de la maison Porsche, la nouvelle 911 Turbo n'en flirte pas moins avec les limites du raisonnableà C'est sans doute, cela aussi, le grand luxe ! Jean-François Christiaens