Pièce à haut risque, ce pantalon ne se porte certainement pas " baggy " - évitez à tout prix un entrejambe trop bas qui donne immédiatement une impression de négligé - et sera de préférence serré aux chevilles et pas trop long. Ici aussi, c...

Pièce à haut risque, ce pantalon ne se porte certainement pas " baggy " - évitez à tout prix un entrejambe trop bas qui donne immédiatement une impression de négligé - et sera de préférence serré aux chevilles et pas trop long. Ici aussi, c'est le choix des matières qui fera la différence. Un coton moucheté, une flanelle grise, un cuir ou assimilé et le doute n'est plus du tout permis sur les intentions de ce futal hors normes : il s'agit bien d'un néo-pantalon et pas d'un attribut de salle de fitness. Surtout si la taille n'est pas élastique, voire comble du smart, s'il est doté d'une braguette ! Aux pieds, les sneakers s'imposent, montantes si possibles, sauf si l'on est trop petit car cela tasse la silhouette. Plutôt " lifestyle " aussi, si on les choisit chez un équipementier, les grandes pointures ayant tout intérêt à opter pour un modèle léger à la Yeezy. Avec cela, oui à la chemise, à condition qu'elle soit en jeans, sans quoi le clash formel-informel sera trop important. Rien de tel au-dessus qu'un blouson en cuir ou un bomber en laine, avec col en fourrure. Terminer son look, en hiver, avec une belle écharpe et une paire de gants, voire carrément une casquette... en laine.