"Je suis tombé amoureux du cinéma à l'âge de 12 ans, se souvient Walter Vander Cruysse, aujourd'hui 59 ans. C'est grâce à la Katholieke Filmliga de Bruges que j'ai vu pour la première fois des chefs-d'oeuvre signés Ingmar Bergman ou Pier Paolo Pasolini. En 1971, j'ai même été renvoyé du collège parce que j'avais regardé Straw Dogs de Sam Peckinpah, un film violent avec des femmes aux seins nus ! " Le temps a passé et Walter Vander Cruysse est depuis trente ans à la tête du Studio Skoop, un cinéma gantois dont la programmation très qualitative rayonne bien au-delà des frontières de la ville.
...