C'est la saison qui veut cela, les sorties de parfums se succèdent et ne se ressemblent pas. Destinée aux jeunes filles d'aujourd'hui, celles qui vivent en grappe et pourtant libres d'aller ensemble où bon leu...

C'est la saison qui veut cela, les sorties de parfums se succèdent et ne se ressemblent pas. Destinée aux jeunes filles d'aujourd'hui, celles qui vivent en grappe et pourtant libres d'aller ensemble où bon leur semble, la campagne du nouveau sillage d'Hermès, baptisé Twilly en référence au foulard du même nom, est le fait d'un jeune réalisateur belge de 36 ans. Diplômé de l'ESEC, à Paris, Arnaud Uyttenhove met ici en scène un étrange ballet. Il est vrai qu'il sait filmer le mouvement des corps, on lui doit notamment un joli documentaire sur Laura, une danseuse de l'Opéra de Paris, également produit par la société Caviar. Passionné de photographie, c'est aussi lui que l'on retrouve à la barre de quelques spots ayant fait le buzz lors du Super Bowl, en 2014 par exemple, où l'on pouvait voir Bob Dylan, pas encore prix Nobel de littérature, vanter les mérites des voitures Chrysler dans un film fleurant bon le folk et l'americana. Le registre cette fois est tout autre, car c'est la grâce à l'état pure qui s'invite à chaque plan. I.W.