Il suffit parfois d'un seul chiffre pour que vous explosent au visage toutes les inégalités qui gangrènent le monde de la mode et ses filières textiles. Dix-huit centimes, c'est en moyenne ce que gagne un ouvrier de la confection pour un tee-shirt vendu à 29 euros. Soit 0,6 %. Et s'il s'agit d'une ouvrière, tout cela est évidemment à revoir à la baisse. Oxfam-Magasins du monde veut croire que ce n'est pas une fatalité, qu'il existe des alternatives à la fast fashion et qu'" un autre monde est possible ". Epaulée par l'école Arts2, l'association pugnace organise, à Mons, un Slow Fashion Day, ce 14 octobre, avec débats, animations, ateliers de sérigraphie, stand de vêtements de seconde main, projection de film et théâtre. Et remise de prix en grande pompe, suite à l'appel lancé aux étudiants futurs graphistes et artistes, pour dessiner le tee-shirt lauréat d'une campagne de crowdfunding, qui vise à mettre sur pied une filière textile équitable, via notamment son partenaire indien Mila. Sûr que Le Vif Weekend y sera.

Slow Fashion Day - Arts2 Mons, à l'école Arts2, 4a, rue des Soeurs Noires, à 7000 Mons. www.slowfashion.be www.omdm/crowdfunding Ce 14 octobre, dès 12 h 30.

A.-F.M.