maîtresse femme

Si la bourgeoise discrète et tout en retenue inspire certains créateurs (lire par ailleurs), d'autres se choisissent pour muse une dominatrice idéalisée, affirmant sa sexualité à travers ses vêtements. Vinyle noir, ras-de-cou, total look cuir, multitude de sangles, taille corsetée et talons aiguilles : les codes du bondage se retrouvent dans nombre de collections. A la clé, des silhouettes fortes, assumées, évidemment séduisantes. Tandis qu'Alexander McQueen y ajoute une dimension punk, Simone Rocha adoucit l'ensemble de sequins et de franges en cascade. Et là où Balmain et Sally LaPointe jouent la carte du fétichisme, Versace mise sur le molto sexy.
...