Bond Street

Cet axe du quartier Mayfair est scindé en deux : Old Bond Street et New Bond Street, la faute à sa construction en deux temps, la première partie en 1686 ; la seconde vers 1720. Comme souvent à Londres, c'est le promoteur du projet qui lui donna son nom. En l'occurrence Sir Thomas Bond, qui transformera cette ruelle de l'époque Tudor en une vaste opération immobilière pour construire également les parallèles Albermale Street et ...

Cet axe du quartier Mayfair est scindé en deux : Old Bond Street et New Bond Street, la faute à sa construction en deux temps, la première partie en 1686 ; la seconde vers 1720. Comme souvent à Londres, c'est le promoteur du projet qui lui donna son nom. En l'occurrence Sir Thomas Bond, qui transformera cette ruelle de l'époque Tudor en une vaste opération immobilière pour construire également les parallèles Albermale Street et Dover Street. Dès le départ, on y retrouve l'aristocratie locale, avec des figures comme l'amiral Horatio Nelson et sa maîtresse Lady Emma Hamilton, mais également mondains, poètes et écrivains parmi lesquels Laurence Sterne ou James Boswell. A cette époque déjà, marchands d'arts et antiquaires prennent possession de l'endroit et c'est là, aujourd'hui encore, qu'on trouve l'une des plus fortes concentrations de marchands d'art au monde. La célèbre salle de ventes Sotheby's est établie depuis 1744 au n°35. Le marchand Agnew s'y pose dès 1860 et verra passer nombre de Raphaël, Rubens... ; Paul Durand-Ruel, marchand de Monet, quitte la France pour la capitale britannique durant le conflit franco-prusse, en 1870, et s'y installe; et A Fine Art Society s'y ouvre en 1876. C'est évidemment la clientèle fortunée de ce marché dédié à la création de haut vol qui va inciter les maisons de mode à faire du coin la plaque tournante du luxe dans la cité. Précurseur, l'association du quartier est créée en 1924 pour accentuer l'aura des deux Bond Street. Aujourd'hui, elles alignent quelques-uns des hôtels prestigieux mais aussi un des plus grands nombres de Royal Warrants, les mandats émis aux fournisseurs officiels de la Cour. C'est là que Jacques Cartier, petit-fils du fondateur de la griffe, installe une boutique en 1909. Là encore que Delvaux s'est implanté outre-Manche et qu'on retrouve Bulgari, Burberry, Chanel, Dolce & Gabbana, Hermès, Jimmy Choo, Louis Vuitton, Ralph Lauren ou Tiffany & Co. Mais aussi l'incontournable restaurant eSketch, à deux pas sur Conduit Street, lancé en 2003 par Mourad Mazouz et toujours hyperprisé pour sa cuisine chic et son décor fou. Autant dire que l'adresse cultive ses légendes.