Cela semblait assez logique de tenir cette expo à l'ADAM, son Plasticarium doit vous plaire...

Elisa Storace : C'est un rêve pour moi d'être ici. Et savoir que cette belle histoire a débuté avec une chaise Kartell de Joe Colombo rend tout ça spécial. L'ADAM nous a d'ailleurs prêté des pièces pour la scénographie, et nous voulons prolonger cette première collaboration, parce que nous avons énormément de choses à partager et de points communs,...

Elisa Storace : C'est un rêve pour moi d'être ici. Et savoir que cette belle histoire a débuté avec une chaise Kartell de Joe Colombo rend tout ça spécial. L'ADAM nous a d'ailleurs prêté des pièces pour la scénographie, et nous voulons prolonger cette première collaboration, parce que nous avons énormément de choses à partager et de points communs, et bien sûr parce que leur collection est vraiment extraordinaire. Lorenza Luti : Et comme nous le faisons déjà pour le Centre Pompidou, nous contribuerons à alimenter cette collection chaque année avec de nouveaux opus. L. L. : C'est un objet révolutionnaire, transversal, versatile et fonctionnel, qui a accompagné les changements de la société dans les années 1960. Et grâce à son prix abordable, il reste un best-seller aujourd'hui. E. S. : C'est une authentique innovation, le premier meuble en plastique ABS réalisé en un seul moule. Ce qui le rend si unique, c'est aussi qu'il s'agit d'un type de mobilier interstitiel, qui n'existait pas auparavant. Modulaire, empilable, coloré, il peut trouver sa place n'importe où dans la maison. L. L. : Bien sûr, sans elle, Kartell n'existerait pas. Elle a grandi dans un environnement d'une grande richesse culturelle, elle parlait cinq langues et ses parents étaient très ouverts d'esprit pour l'époque. Elle fut la première femme architecte de Milan. L. L. : J'étais presque surprise par leur réaction si enthousiaste. Et dans chaque ville où l'on a fait escale, ça faisait plaisir de voir l'affection envers le produit et sa créatrice. Après les six Componibili revisités à Londres le mois dernier, nous avons des exemplaires revus par Xavier Lust et Muller Van Severen. Tribute to Componibili, ADAM, jusqu'au 29 janvier 2018. www.adamuseum.beM.N.