Cette année, Mary Quant, née en 1934, mère de la minijupe et icône de la libération de la femme, est à l'honneur à Londres. Plusieurs expositions lui sont en effet dédiées dans la capitale anglaise. Le Fashion and Textile Museum en consacre une à la révolution Swinging London de 1952 à 1977, période influencée par les idées de Quant et son acolyte Terence Conran. De la mode, du textile, du mobilier, de l'éclairage, des articles ménagers, des céramiques... : tout ce qui a apporté des changements majeurs à l'époque y est présenté avec la volonté d'insister sur l'importance socio-économique de cet épisode de transition. Dans la foulée, un livre sur le même thème, signé Geoffrey Rayner et Richard Chamberlain, est également publié chez ACC Art Books. L'ouvrage revient sur les moments forts qui ont marqué les années 60 au Royaume-Uni. Autre lieu, même sujet : le Victoria and Albert Museum met en scène plus de 400 des créations uniques de la célèbre couturière britannique, dont des vêtements, des accessoires, du maquillage, des photographies... Avec entre autres des objets rares provenant des archives personnelles de la créatrice, aujourd'hui âgée de 85 ans.

Robe de Mary Quant, 1964. © 2019 Geoffrey Reyner and Richard Chamberlain World Copyright Reserved.

Swinging London : A Lifestyle Revolution / Terence Conran - Mary Quant, Fashion and Textile Museum, 83, Bermondsey St, à Londres. www.ftmlondon.org Jusqu'au 2 juin prochain.MaryQuant, Victoria and Albert Museum, Cromwell Rd, Knightsbridge, à Londres. www.vam.ac.uk Jusqu'au 16 février 2020.

Ligne de maquillage de Mary Quant, 1967. © 2019 Geoffrey Reyner and Richard Chamberlain World Copyright Reserved.