On doit d'abord se frotter les yeux quand on découvre cet antipasto à la carte du Miranda. Melanzane e Cioccolato : a-t-on bien lu ? S'agit-il bien d'aubergine et de chocolat ? Réponse : oui. Mais on aurait tort de faire comme si l'on n'avait rien vu en s'embarquant pour une sélection plus traditionnelle de fromages et de charcuteries venue du sud de l'Italie. Cette proposition est de celles qui font partic...

On doit d'abord se frotter les yeux quand on découvre cet antipasto à la carte du Miranda. Melanzane e Cioccolato : a-t-on bien lu ? S'agit-il bien d'aubergine et de chocolat ? Réponse : oui. Mais on aurait tort de faire comme si l'on n'avait rien vu en s'embarquant pour une sélection plus traditionnelle de fromages et de charcuteries venue du sud de l'Italie. Cette proposition est de celles qui font particulièrement défaut dans les adresses transalpines qui émaillent Bruxelles. Montée grâce à un emporte-pièce, la création sombre mélange callets fondants et solanacée. Le tout surmonté de quelques feuilles de menthe, de fleurs comestibles et de quelques miettes, façon crumble, qui assurent le croquant. Le résultat est époustouflant, sorte de mariage du tendre qui fond dans la bouche. Derrière cette audace, un frère en cuisine, Alessandro (37 ans), et une soeur en salle, Maria (40 ans). Ce duo procède d'une reconversion. Maria explique : " J'étais à Bruxelles depuis plusieurs années en tant que lobbyiste. Mon frère, lui, travaillait dans la communication. On a eu tous les deux envie de changer de carrière. Alessandro a suivi une formation dans une école hôtelière. J'ai eu envie de mener un projet avec lui qui ferait découvrir au grand public la région dont nous sommes originaires. " Le terroir en question, c'est la Basilicate, un coin de terre méridional qui ne manque ni de spécialités, ni de vins typiques. En novembre 2016, le tandem se lance à la faveur d'un restaurant éponyme aussi à l'aise avec la tradition qu'avec l'innovation. Pleine de surprises et hyper-gourmande, la carte séduit sans réserve, à l'image des strascinati, des pâtes fraîches réalisées sur place, proposées avec d'excellents peperoni cruschi, de délicieux poivrons séchés, et du fromage cacioricotta. Maria et Alessandro nous en livrent ici la recette. Pour les amateurs, mentionnons que la carte des vins, fouillée, est à la hauteur de la cuisine pratiquée.