Cet hiver, Baobab lance une nouvelle bougie parfumée, en édition limitée, au patronyme évocateur : Triskell. Du nom du symbole celtique ancien dont les trois branches représentent, selon les diverses interprétations : le sommeil, le rêve et l'éveil ; l'eau, la terre et le feu ; le passé, le présent et le futur. Le verre renfermant la précieuse cire - embaumant chaleureusement l'ambre, la cannelle et le bois de cachemire - est orné d'une sérigraphie d'or et de platine, tout en transparence, animée doucement par la flamme des mèches embrasées. Un artefact ô combien précieux et délicat pour les soirs de réveillon.