Serait-ce la fin de ces mannequins filiformes ? C'est en tout cas un pas dans cette direction : le syndicat américain de la mode (CFDA) a appelé designers et maisons de couture à faire défiler davantage de femmes aux mensurations différent...

Serait-ce la fin de ces mannequins filiformes ? C'est en tout cas un pas dans cette direction : le syndicat américain de la mode (CFDA) a appelé designers et maisons de couture à faire défiler davantage de femmes aux mensurations différentes. Et de citer comme exemple trois top models réputées pour leurs rondeurs : Ashley Graham (taille 48 - photo), Candice Huffine (44) et Paloma Elsesser (44-46). Si les griffes préfèrent habituellement des filles minces, flottant dans leur habituelle taille " zéro ", qui équivaut à un 34 français, la situation est doucement en train d'évoluer. " Des créateurs comme Michael Kors et Christian Siriano travaillent avec des mannequins qui font entorse à la tradition, se réjouissent Marc Karimzadeh et Nicky Campbell, respectivement responsable de la communication et chargé de communication du CFDA. L'approche positive du corps est importante dans la mode et nous voulons voir plus de labels y adhérer en 2019. " Un mouvement somme toute logique, quand on sait que 68% des femmes américaines se situent au-delà du 44. A voir, dès ce 7 février, si ces propos seront écoutés du côté de la Grande Pomme, avec le début de la Fashion Week automne-hiver 19-20...