Il va falloir choisir son équipe. A gauche, les adeptes du sac en osier, qui craquent cet été pour un modèle rond et graphi...

Il va falloir choisir son équipe. A gauche, les adeptes du sac en osier, qui craquent cet été pour un modèle rond et graphique. Un effet naturel, à mille lieues de l'overdose de plastique ou du cuir martelé d'un logo. A droite, le phénomène improbable du filet de pêche. Habitué des transports de victuailles, cet accessoire se dégote sans peine, en échange de quelques euros. Mais que celles qui prennent peur à l'idée que ses mailles ajourées ne laissent filer lunettes, clés et autres piécettes se rassurent. Il suffit simplement d'y glisser son sac ou sa pochette. L'affaire est dans le sac, qui est dans le sac.