La veste en tweed ou le symbole le plus puissant de la libération du geste. A deux, quatre ou six poches, avec ou sans col, gansée de galons, elle affiche ici des épaules douces et arrondies. © BENOÎT PEVERELLI
Broderies de fleurs, pailletées ou découpées dans la soie, le tulle et le rhodoïd. Pas de collection au double C sans camélia, l'une des incarnations des savoir-faire de la maison. © BENOÎT PEVERELLI
Dans sa malle de voyage, elle a glissé de la mousseline imprimée de carreaux, des bijoux baroques qu'elle enfile à son poignet en abondance et des bottillons chanellissimes pour trotter sans entraves. © BENOÎT PEVERELLI