C'est en plein coeur d'Istanbul, dans le quartier vibrant de Galata, qu'est née Les Benjamins, griffe presque éponyme lancée en 2011 par Bunyamin Aydin. Le garçon n'est pas arrivé dans la mode par hasar...

C'est en plein coeur d'Istanbul, dans le quartier vibrant de Galata, qu'est née Les Benjamins, griffe presque éponyme lancée en 2011 par Bunyamin Aydin. Le garçon n'est pas arrivé dans la mode par hasard, ses parents déjà étaient du métier. Totalement ancrée dans le courant sportswear (lire par ailleurs), véritable lame de fond de la mode masculine, la marque, que l'on peut notamment trouver sur l'influent site de vente en ligne Farfetch, parvient à se singulariser en se positionnant comme un pont esthétique entre Orient et Occident, n'hésitant pas à mêler le meilleur des codes des deux mondes. Particulièrement réussie, la collection automne-hiver, présentée pour la première fois à Paris en janvier dernier, explore l'Asie au sens large, jusqu'aux confins des plaines de Mongolie, dont les paysages désertiques hantent jusqu'aux bombers portés sur des " costumes " en molleton eux-mêmes brodés d'aigles majestueux aux ailes déployées. Un ligne femme est déjà annoncée pour le printemps prochain. I.W.