Chanel a lancé l'été dernier son nouveau mascara, réalisé grâce à l'impression 3D, sobrement intitulé Volume Révolution. Le nom paraît un brin emphatique, pourtant la maison de lux...

Chanel a lancé l'été dernier son nouveau mascara, réalisé grâce à l'impression 3D, sobrement intitulé Volume Révolution. Le nom paraît un brin emphatique, pourtant la maison de luxe amène effectivement un petit bouleversement en cosmétologie. C'est la première fois qu'une marque de beauté commercialise à grande échelle un produit fabriqué avec cette technologie. Après s'être penchée pendant des années sur le sujet, la griffe sort avec Erpro 3D Factory, une autre société française, une brosse brevetée. Le principal avantage de cette technique, c'est de pouvoir multiplier à souhait, et instantanément, les prototypes avant de mettre au point l'article. Les deux partenaires s'y sont essayés à une centaine de reprises avant de trouver la perle rare. Le design final présente des rugosités et des microcavités qui permettent une adhérence aux cils et libèrent pile-poil la bonne dose de formule.