La vie était comme suspendue et les salles de sport à l'arrêt. Il était pourtant inimaginable, en ce qui me concerne, de pratiquer un ersatz de fitness online. Hors de question de se farcir une séance de cuisses-abdos-fessiers en visioconférence dans le salon. Mais au troisième confinement, il a bien fallu se rendre à l'évidence, l'ét...

La vie était comme suspendue et les salles de sport à l'arrêt. Il était pourtant inimaginable, en ce qui me concerne, de pratiquer un ersatz de fitness online. Hors de question de se farcir une séance de cuisses-abdos-fessiers en visioconférence dans le salon. Mais au troisième confinement, il a bien fallu se rendre à l'évidence, l'état des lieux laissait à désirer: dos coincé, cervicales ankylosées, body loukoum flétri... Et puisqu'il ne faut jamais dire jamais, il ne m'était finalement pas interdit de m'inscrire sur Decathlon "belgiumkeepactive", joli condensé de programme. Autant ne pas faire les choses à moitié, choisir les cours en ligne titrés "Se dépasser et tout donner". Se rendre compte illico que c'était un peu présomptueux, mais que voulez-vous, on ne se refait pas. Vous échapperez au compte-rendu minutieux de la première séance de Tae Bo® pour Total Awareness Excellence Body Obedience. Si ça a foiré, c'est juste parce que je n'avais pas les mitaines de cardio boxing pour filer des coups de pied et de poing en rythme, façon boxe anglaise et taekwondo - Anissa Meksen, sors de ce corps, toi aussi, Ruth Gbagbi. Trève de plaisanteries, on sait tout de suite si un sport est fait pour vous, surtout si vous suez seule comme une klette devant un écran d'ordinateur. Il suffit de revoir ses prétentions à la baisse, se concentrer sur là où ça fait mal, mais en douceur, genre "Dos & Posture", avec Sophie en guise de coach. Et au bout de deux semaines d'assiduité, en streaming, on peut alors envisager de passer à l'étape suivante, au Hiit training, qui promet "un renforcement musculaire et un max d'intensité pour des résultats visibles rapidement". Miam.