Elle n'est pas du genre à abandonner, Stéphanie Fellen. Fin de l'année dernière, sa start-up Made & More était forcée de déposer le bilan. Epaulée cette fois par Maxime Heutz, expert en digital rencontré sur les bancs de l'unif, cette diplômée en ingén...

Elle n'est pas du genre à abandonner, Stéphanie Fellen. Fin de l'année dernière, sa start-up Made & More était forcée de déposer le bilan. Epaulée cette fois par Maxime Heutz, expert en digital rencontré sur les bancs de l'unif, cette diplômée en ingénieur de gestion a rebondi avec succès, sans changer une idée porteuse : son e-shop, nouvelle version, propose toujours une gamme de vêtements conçus dans le respect de l'homme et de l'environnement. " Notre communauté nous soutient, et nous sommes en train de réaliser une levée de fonds, pour voir plus grand, engager et ouvrir une boutique. " Mais ce projet de mode éthique, la trentenaire l'inscrit désormais dans un défi plus global : l'urgence d'agir pour la planète. " Je vais encore vivre quarante ans au moins. Je ne suis pas d'accord que rien ne soit fait en matière de climat. " La Liégeoise est donc devenue consultante certifiée Circulab en économie circulaire, pour accompagner les entreprises dans leur transformation durable. Elle termine également un ouvrage sur le sujet et fait partie des ambassadrices de Digital Wallonia, histoire d'encourager les jeunes femmes à choisir des carrières scientifiques, et plus particulièrement numériques. Ou quand l'engagement se vit de multiples façons.