STREET ART

Musée à ciel ouvert
...

Musée à ciel ouvert La cité ardente a bien compris comment mettre en valeur ses " street artists ". En collaboration avec l'ASBL Spray Can Arts, l'opération Paliss'Art a en effet réussi à faire convoler en justes noces le paysage urbain et la créativité. Les artistes s'appellent Psoman, Jérémy Goffart, 2Shy ou Soyzone Gonzalez, et ils ont éclaboussé Liège de leur imagination. Que ce soit sur de simples murs, des palissades de chantiers ou des cabines électriques, ils ont fait naître des dizaines d'oeuvres qui s'imposent de façon permanente ou éphémère aux yeux des marcheurs. Une promenade haute en couleurs raconte à la fois l'histoire du street art, la genèse des oeuvres et même les techniques de graff. Alors on kiffe. 8 euros par personne. Les 21 juin, 9 août et 4 octobre. visitezliege.be En +Du côté de Bruxelles, le site Web PARCOURS répertorie des balades autour de la Grand-Place, de Sainte-Catherine ou des Marolles, pour admirer les oeuvres d'artistes locaux et internationaux, dont les délires pop d'OakOak. Gratuit. Télécharger les plans sur parcoursstreetart.brussels Le festival The Crystal Ship, à Ostende, accueille chaque année les stars mondiales du street art. Si l'édition 2020 a hélas été reportée, les fresques des éditions précédentes restent à admirer le temps d'une promenade à télécharger en version " adulte " (avec plein d'infos sur les artistes) et en version kids (avec des petits jeux). Gratuit. visitoostende.be/fr/thecrystalship Parler chiffon et création Après avoir découvert la face cachée de l'industrie de la mode grâce à l'ouvrage Talking Dress de Marieke Eyskoot, la Belge Bie Noé a commencé à s'intéresser aux alternatives durables. Ainsi, il y a quatre ans, elle lançait des visites guidées à travers Bruxelles, Anvers, Gand, Louvain et Malines, histoire de saluer les pionniers d'une mode plus respectueuse de l'homme et de l'environnement. " Mon but est d'aider les participants à découvrir de nouveaux tissus et des labels belges soucieux d'une vraie éthique, en visitant avec eux cinq boutiques désireuses de partager leur expertise et de susciter une prise de conscience. Même s'il ne s'agit pas encore d'un phénomène global, les grandes marques s'y mettent, montrant que c'est un marché en croissance. " 35 euros par personne. b-right.org En +En attendant la réouverture du musée de la mode d'Anvers (en rénovation), le MoMu continue, à travers ses Fashion Walks, de faire découvrir les créateurs, labels et boutiques ayant marqué l'histoire de la mode dans la cité des bords de l'Escaut. Chaque premier samedi du mois, en néerlandais ou en anglais. 15 euros par personne. momu.be A l'ombre des humains Non, Charleroi n'est pas la contrée la plus infréquentable de Belgique. Surtout si on accepte de la regarder " autrement ". Avec les yeux de Nicolas Buissart, par exemple, un guide à la langue bien pendue qui a imaginé un City Safari à travers les lieux improbables de la cité carolo. Une exploration qui démarre du centre, passe devant la maison où la mère de Magritte s'est suicidée, traverse " la rue la plus déprimante de Belgique " ou visite une station de métro fantôme. Ensuite, direction les usines désaffectées, le chemin de halage ou le sommet d'un terril pour apprécier la vue sur le Pays Noir. Bavard, Nicolas enchaîne les anecdotes sur l'évolution de la ville et expose ses avis tranchés. " C'est une balade décalée, mais le guide l'est aussi ! ", avoue celui qui, sur demande, propose également une pause barbecue. Difficile, à la fin, de ne pas repartir avec le tee-shirt " Ik hou van Charleroi ". 20 euros par personne la journée (de 10 h 30 à 16 heures environ). charleroiadventure.com En +Un cinéma en ruine, un camp militaire déserté, un vieux couvent, des anciennes galeries commerçantes ou des bâtisses abandonnées : si vous leur demandez gentiment, Urbex Verviers vous guidera vers des endroits très inattendus... Gratuit. Lieux à découvrir sur le site : urbex-verviers.be Sur tous les tableaux Vous avez raté la fameuse expo Van Eyck ? Pas de panique : une ASBL organise, à Gand, un jeu de piste sous le signe du maître primitif, permettant de voir la cité telle qu'elle était au XVe siècle. Le parcours part de la cathédrale Saint-Bavon, puis vagabonde à travers la ville médiévale au fil des lieux et chemins que Van Eyck emprunta, mais aussi des coutumes et métiers l'ayant inspiré. 10 euros par personne. Disponible en français. gandante.be En +Décédé il y a 130 ans, Van Gogh continue à hanter la ville de Mons. Celle-ci propose un pass qui donne notamment accès à la Maison de Cuesmes (où il vécut un temps) ou à l'Artothèque (pour admirer l'oeuvre Les Bêcheurs). Notons qu'une balade guidée " Sur les traces de Van Gogh au Borinage " est organisée le 26 juillet et le 11 octobre. Pass : 8 euros. Promenade guidée : 12 euros. visitmons.be Tout sur la bière " Il arrive que nos promenades se prolongent un peu, car nos guides sont tous des narrateurs passionnés et nos clients sont généralement partants pour un verre supplémentaire ", concède en riant Joel Dumont de Beer Walk. L'entreprise organise des balades houblonnées dans sept grandes villes. " Quel lien entre la bière et la prospérité d'une cité ? Comment sont nés certains produits ? Entre les dégustations, nos participants ont aussi l'occasion de découvrir des bâtiments historiques méconnus, mais aussi des anecdotes susceptibles d'intéresser aussi bien les passionnés que les néophytes. " 39 euros par personne (5 dégustations incluses). beerwalk.be En +Chaque samedi, un guide de Bravo Discovery propose un parcours qui part de la Grand-Place de Bruxelles (pour parler notamment de la guilde des brasseurs) avant de s'arrêter dans quelques lieux phares : A la Mort Subite, Théâtre de Toone, Delirirum Café ou Halles Saint-Géry. Au menu : histoires... et dégustations. 30 euros par personne (6 dégustations incluses). bravodiscovery.com Hors des quartiers battus Ce n'est pas parce qu'un quartier n'est pas archi-connu qu'il ne vaut pas le détour. A Bruxelles, par exemple, la commune de Molenbeek organise une promenade " revitalisation urbaine " qui va de la Porte de Flandre à la Porte de Ninove, en passant par le quartier Maritime. Objectif : évoquer le réaménagement des espaces, la construction de bâtiments durables, et le relooking des lieux oubliés ou désaffectés. Une réflexion passionnante, qui peut se compléter par une traversée du " vieux Molenbeek " où l'on explique comment ce vieux village de campagne s'est transformé petit à petit en banlieue industrielle, puis en commune contrastée essayant aujourd'hui de panser son tissu urbain, notamment grâce à la culture. Revitalisation urbaine : molenbeek.irisnet.be/fr/je-visite/promenades (balade à télécharger) Vieux Molenbeek : visit.brussels/fr (gratuit) En +A Louvain, le quartier Vaartkom a longtemps traîné une mauvaise réputation, mais aujourd'hui, il est en train de renaître à grands pas et même de devenir branché. Comment ? Réponses guidées... 12 euros par personne. Disponible en français. leuvenwalks.leuvenleisure.com Héroïnes oubliées En 1998, à l'occasion du 50e anniversaire du droit de vote des femmes, Machteld de Schrijver lançait (en collaboration avec l'ASBL RoSa) une promenade consacrée aux héroïnes oubliées de Bruxelles. Vingt-deux ans plus tard, dans ses circuits " Cherchez la femme ", on continue à découvrir tous ces sites que les femmes ont marqués de leur empreinte. " L'idée est de raconter une autre histoire, celle de nos artistes comme de nos béguines. Longtemps méconnues, malaimées ou oubliées, elles sont en train de prendre une éclatante revanche grâce à l'évolution des mentalités. " 125 euros par groupe (maximum 20 personnes). culturamavzw.be En +A Tournai, rendez-vous au pied du joli Beffroi pour la promenade " Les Tournaisiennes sont là ", qui revient sur le fascinant destin de toutes celles qui, au fil des époques, ont contribué à l'essor de la ville. 5 euros par personne. La première date est complète, mais une autre sera annoncée d'ici peu. visittournai.be De passage dans la Venise du Nord pour flâner cet été ? La promenade " Les femmes de Bruges " vous fera redécouvrir le passé de la ville au féminin. Deux heures éclairantes pour réécrire l'histoire. 90 euros par groupe (maximum 20 personnes). Disponible en français. s-wan.be