Allons droit au but : ce fut le transfert de l'année ! Il y a quelques semaines à peine, la joueuse belge Tessa Wullaert, capitaine des Red Flames, quittait son club allemand de Wolfsburg pour signer un contrat avec l'une des meilleures équipes ang...

Allons droit au but : ce fut le transfert de l'année ! Il y a quelques semaines à peine, la joueuse belge Tessa Wullaert, capitaine des Red Flames, quittait son club allemand de Wolfsburg pour signer un contrat avec l'une des meilleures équipes anglaises du moment, Manchester City. Après Kevin De Bruyne et Vincent Kompany côté masculin, le club mancunien s'est donc trouvé une nouvelle star noir-jaune-rouge. Qui, dès son premier match, faisait trembler deux fois les filets adverses. " On m'a dit que mon maillot, au fan-shop, se vendait déjà bien ", explique l'attaquante, tout en précisant qu'elle ne gagnerait pas beaucoup plus d'argent outre-Manche. Chez les filles, les transferts aux montants mirobolants, cela n'existe pas... ou pas encore. " Par contre, comme chez les hommes, le pays est clairement en train de devenir la référence du foot féminin. Ils investissent beaucoup là-dedans, et c'est ici qu'aura lieu l'Euro 2021. " Un championnat pour lequel, soit dit en passant, les Red Flames devront encore se qualifier, et ce après avoir vu les portes du prochain Mondial se fermer devant elles en octobre dernier. Un rêve qui s'éveille, un autre qui s'éteint : sur ce terrain-là, c'est la même loi du sport pour les deux sexes.