Un jeudi soir de 1981, les millions de téléspectateurs du programme culte Top of The Pops découvraient le groupe Funkapolitan, ses membres au look de pré-yuppies en goguette et son white funk mâtiné de new wave. Si l'histoire a retenu leur belle 41e place dans les charts pour As The Time Goes By et quelques premières parties de concerts de groupes mythiques comme The Clash, c'est sans doute aussi grâce à la présence pourtant discrète de leur bassiste, caché derrière trois frontmen déchaînés. Car ce jeune homme dégingandé s'appelle Tom Dixon, et deviendra bientôt l'une des personnalités les plus prisées du royaume de Sa Très Gracieuse Majesté.
...