"California dreamin'", chantaient The Mamas & The Papas en 1966. La rengaine opère toujours: les States restent cette multinationale du cool dont le fantasme mou et saignant colonise nos assiettes. Le Borinage n'échappe pas à la règle. La preuve avec Twenty Buns, ...

"California dreamin'", chantaient The Mamas & The Papas en 1966. La rengaine opère toujours: les States restent cette multinationale du cool dont le fantasme mou et saignant colonise nos assiettes. Le Borinage n'échappe pas à la règle. La preuve avec Twenty Buns, qui revendique une "cuisine d'inspiration américaine" dans un lieu hybride... qui déconcerte. Certes, les plaques minéralogiques au mur, le feu de signalisation ou les luminaires de loft new-yorkais font entrevoir l'aller-retour vers là-bas... mais le mobilier et le revêtement de sol clouent devant la porte d'embarquement. Pourtant, on sait depuis Proust que la promesse du voyage vaut plus que le déplacement lui-même. Alors on compulse la carte qui aligne les dépaysements virtuels: hot-dogs (dès 16 euros), Kentucky corn chicken (11,50 euros) ou onion rings (11 euros). On tente le burger Manhattan (15,50 euros), classique de la maison que l'on choisit en version alternative, comprendre "beyond meat", du nom de ce substitut "plant-based" qui fait prendre de la protéine de pois pour de la viande. Enorme et tendre à souhait, la préparation fonctionne à merveille avec son mélange de cheddar fondu, de salade, de tomate, d'oignons caramélisés coupés en gros lacets et sa sauce bien régressive.