C'est une immersion aussi humaine que bouleversante que la réalisatrice belge Annick Ghijzelings a décidé d'entreprendre pour donner vie au film Ma'Ohi Nui - Au coeur de ...

C'est une immersion aussi humaine que bouleversante que la réalisatrice belge Annick Ghijzelings a décidé d'entreprendre pour donner vie au film Ma'Ohi Nui - Au coeur de l'océan mon pays. On est à Tahiti, et plus précisément dans un quartier dont le nom résonne comme un paradoxe : Flamboyant. Parce qu'on a vécu ici des événements qui ont laissé des traces : trente années d'essais nucléaires, lorsque la France colonisait les lieux. Conséquence ? Un peuple épuisé, vidé de sa coquille, de sa culture et même de sa langue. La radioactivité a transformé les habitants en victimes invisibles, qui se battent aujourd'hui pour ne pas être happés par le silence. Le film, bien plus lumineux que son sujet, s'aventure dans un pays aux liens perdus, mais aussi aux espoirs retrouvés. Un voyage à voir et à ressentir dans nos salles à partir de ce 20 mars.