Depuis Bruxelles, il faut à peine 1 h 45 pour rejoindre cette cité de la côte d'Opale qui, il y a mille ans, n'était qu'un village de pêcheurs parmi d'autres. Baptisée Dunkerque en raison de ses dunes et de la petite église (" kerk " en néerlandais) que les évangélistes y ont plantée dès leur arrivée, la bourgade n'a jamais cessé de prendre du galon au cours de l'histoire. Les marins, jadis pros du hareng, y ont développé les activités portuaires, creusé des canaux et écumé les mers pour façonner leur réputation. L'essor urbain et la position stratégique de la ville se sont occupés du reste, faisant d'elle un repaire convoité par une armada de gouvernances successives : Flamands, Bourguignons, Autrichiens, Anglais ou Espagnols. En 1662, quelques années après la fameuse Bataille des Dunes qui, en une seule journée, vit trois armées différentes en prendre la tête, le lieu devint la propriété définitive des Français. Et plus précisément celle d'un certain Louis XIV qui, très vite, convaincu que la zone méritait une attention particulière, lui octroya des budgets faramineux permettant un développement sans précédent. Au point que Versailles elle-même en fut jalouse...
...