La force des saveurs

Parfaits pour les derniers barbecues ou les plats plus copieux d'automne, les vins puissants se distinguent par leur concentration et leur degré d'alcool. Pour cela, le vigneron laisse mûrir ses raisins plus longtemps, pour qu'ils renferment le plus possible de saveurs. Un phénomè...

Parfaits pour les derniers barbecues ou les plats plus copieux d'automne, les vins puissants se distinguent par leur concentration et leur degré d'alcool. Pour cela, le vigneron laisse mûrir ses raisins plus longtemps, pour qu'ils renferment le plus possible de saveurs. Un phénomène qui peut être amplifié en retirant une partie du jus lors de la vinification, afin que la quantité de matière solide (peau et pépins) augmente. Si elle influence le goût, la technique donne aussi une texture plus épaisse au vin. Si la couleur et le goût d'un thé dépendent du contenu du sachet, les saveurs et la couleur du vin dépendent du moût obtenu durant la fermentation. L'augmentation de la température du jus en entraîne déjà l'extraction naturelle, mais pour un résultat plus riche, le vigneron doit donner un coup de pouce au processus. Vous pouvez plonger plusieurs fois votre sachet de thé dans votre tasse pour obtenir un goût plus marqué. Il en va de même pour le moût, qui peut être infusé à répétition dans le jus. Voilà pourquoi on reconnaît les vins puissants à leur couleur sombre, voire noire. Plus les raisins sont mûrs, plus ils renferment de sucre, et plus le vin est alcoolisé, donc puissant. Pendant la fermentation, les sucres se transforment en alcool. C'est pour cette raison que les liquides les plus forts (jusqu'à 15 % d'alcool) proviennent de régions méridionales, baignées par le soleil.