Il raconte qu'à 4 ans déjà, il n'aimait pas nager en surface, étant irrésistiblement attiré par les profondeurs, leur silence, leur mystère. Quelques années plus tard, devenu ado, le Carolo découvrait la photo de mode, en feuilletant des magazines, et décidait de concrétiser cette fascination pour les silhouettes féminines en étudiant cette discipline, à Namur. Aujourd'hui, le tout juste quadra a réussi à faire de ces passions de jeunesse un travail artistique prisé de par le monde. Depuis 2006, l'homme shoote en effet ses modèles sous l'eau, chaque prise de vue se transformant en une performance technique, tant dans la manière de guider ses mannequins qu'au travers des décors et lumières qui transcendent chaque pose. " Ce qui m'intéresse, ce n'est pas de jouer avec des matières vaporeuses mais de couler le quotidien ", explique-t-il dans un reportage de TV5. L'homme agit donc en apnée, dans un véritable studio immergé, et relève à chaque fois des défis sans précédent. C'est ainsi que pour sa série Heart made in Belgium, mettant la scène artistique belge à l'honneur, il a immergé la chanteuse Typh Barrow avec son piano ou encore l'iconoclaste Jean-Luck Fonck, de Sttellla, assis sur une chaise roulante...

Trust in Me, série Modern Icons. © HARRY FAYT

En noir et blanc ou colorées, ses images mettent ainsi en avant le corps " sans aucune pression extérieure, aucune résistance ". C'est encore plus visible dans ces oeuvres privilégiant le nu, qu'il compile aujourd'hui dans un livre, Rebirth, paru en auto-édition. " Tel un embryon en son liquide amniotique, Aqua mare mater originellement symbolique, moi photographe dans ma piscine, expérimente une réelle renaissance, explique-t-il. Malgré mes innombrables autres sujets de travail, j'y reviens sans cesse comme un peintre à son tableau magistral secret, jamais terminé. " Un univers en suspension et sans repères qui ne peut que captiver le regard de celui qui y plonge, au propre comme au figuré.

La dame à la licorne, série Modern Icons. © HARRY FAYT

Rebirth, par Harry Fayt, auto-édition. Disponible chez Filigranes à Bruxelles et à la Galerie Liehrmann, à Liège. www.harryfayt.com