Pourquoi le choix de cette architecture monumentale et moderne pour un musée sur le vin ?
...

Pourquoi le choix de cette architecture monumentale et moderne pour un musée sur le vin ? On peut même parler d'architecture événementielle ! C'était une volonté politique ancienne. Dans le cadre du renouvellement de Bordeaux, le maire de la ville, Alain Juppé, voulait un équipement touristique exceptionnel, un site culturel dédié aux vins du monde. Qu'ont voulu renvoyer les architectes avec la forme particulière du bâtiment ? On a entendu toutes les interprétations possibles (rires). En tout cas, quand on écoute les maîtres d'oeuvre, ils se sont inspirés du noeud de la vigne mais surtout du mouvement du vin dans le verre. Il y a eu beaucoup de propositions de projets. Comment celui-ci s'est-il distingué des autres ? Oui, on a reçu 120 projets pour être exacte. Je pense que ce qui a plu, c'était les matériaux utilisés : le verre, l'aluminium et le bois qui renvoient à l'univers viticole, le fait que les plans s'intégraient très bien dans l'environnement. Par exemple, la Garonne se reflète dans la partie basse en aluminium du monument et donne de belles impressions dorées. Ce qui a fini de convaincre le jury, c'était la collaboration de XTU avec Casson Mann, l'agence britannique de scénographie, qui assurait une cohérence entre l'extérieur et l'intérieur. Et l'intérieur justement, comment se présente-t-il ? C'est très agréable d'y travailler parce qu'il n'y a aucun angle droit. Tout est rond ! Il y a dix étages, dont cinq sont accessibles au public, avec des grands espaces d'ateliers interactifs, des dégustations et des installations immersives. A l'entrée, il y a cet endroit magique où des images tournées par hélicoptère sont projetées partout, c'est très impressionnant.Quels sont vos événements à venir ? Jusqu'au 6 janvier prochain, à l'occasion de notre deuxième exposition Vignoble invité, nous mettons à l'honneur la région de Porto et le paysage du Haut Douro, qui est inscrit depuis 2001 au patrimoine mondial de l'Unesco. Puis du 15 mars au 30 juin 2019, nous aurons Renversant ! Quand art et design s'emparent du verre, avec des objets de designers, comme Philippe Starck, Jean-Michel Othoniel ou encore Beth Lipman, créés spécialement pour l'occasion et présentés dans une scénographie aérienne.En images: La Cité du Vin à Bordeaux