La question était: est-ce qu'il y a une Brussels Touch dans la mode ?

Si l'identité de la mode belge semble d'un oeil extérieur anversoise avant tout, la curatrice de l'exposition Lydia Kamitsis, historienne de la mode, a fouillé les collections du musée jusque dans le milieu des années '80 pour faire ressortir l'esprit bruxellois et essayer de le cerner. "C'est la première fois qu'on essaie de définir ce qui rassemble des individualités aussi différentes. La question était: est-ce qu'il y a une Brussels Touch dans la mode ? Au bout du processus de l'exposition et du livre qui l'accompagne, la réponse est oui. Il y a une Brussels Touch et ce qui la définit c'est le sous-titre que l'on a choisi pour l'exposition, c'est l'esprit libre de mode. (:..) Le Musée Mode & Dentelle a entrepris depuis 5-6 ans de collecter et de constituer la mémoire de la création de mode à Bruxelles. Ce que nous présentons ici commence dans le milieu des années 80, qui correspond à la date de fondation du département Mode de La Cambre".

Les créations emblématiques de 33 créateurs liés à Bruxelles sont exposées à travers neuf pièces qui se déclinent sous des angles thématiques, comme l'humilité, l'humour et l'absurde, le travail artisanal, l'inclusivité engagée qui ressort de la pluralité culturelle de la capitale, l'audace ou encore la poésie sans grandiloquence et le goût de la fête.

Figurent notamment des pièces d'Olivier Theyskens, José Enrique Oña Selfa, Anthony Vaccarello et Julien Dossena, qui ont imprimé leur style au sein de grandes maisons de luxe telles que Rochas, Nina Ricci, Azzaro, Versace, Saint Laurent ou Paco Rabanne.

Musée Mode & Dentelle

Rue de la Violette 12

1000 Bruxelles

www.fashionandlacemuseum.brussels/fr

Si l'identité de la mode belge semble d'un oeil extérieur anversoise avant tout, la curatrice de l'exposition Lydia Kamitsis, historienne de la mode, a fouillé les collections du musée jusque dans le milieu des années '80 pour faire ressortir l'esprit bruxellois et essayer de le cerner. "C'est la première fois qu'on essaie de définir ce qui rassemble des individualités aussi différentes. La question était: est-ce qu'il y a une Brussels Touch dans la mode ? Au bout du processus de l'exposition et du livre qui l'accompagne, la réponse est oui. Il y a une Brussels Touch et ce qui la définit c'est le sous-titre que l'on a choisi pour l'exposition, c'est l'esprit libre de mode. (:..) Le Musée Mode & Dentelle a entrepris depuis 5-6 ans de collecter et de constituer la mémoire de la création de mode à Bruxelles. Ce que nous présentons ici commence dans le milieu des années 80, qui correspond à la date de fondation du département Mode de La Cambre". Les créations emblématiques de 33 créateurs liés à Bruxelles sont exposées à travers neuf pièces qui se déclinent sous des angles thématiques, comme l'humilité, l'humour et l'absurde, le travail artisanal, l'inclusivité engagée qui ressort de la pluralité culturelle de la capitale, l'audace ou encore la poésie sans grandiloquence et le goût de la fête. Figurent notamment des pièces d'Olivier Theyskens, José Enrique Oña Selfa, Anthony Vaccarello et Julien Dossena, qui ont imprimé leur style au sein de grandes maisons de luxe telles que Rochas, Nina Ricci, Azzaro, Versace, Saint Laurent ou Paco Rabanne.