Comme les jeunes filles passent beaucoup de temps à laver leurs bouts d'étoffe et qu'en outre c'est une habitude très peu hygiénique, elles ne vont pas à l'école le temps qu'elles ont leurs règles. Et comme elles n'osent pas sécher leurs bandes à l'extérieur, les bouts de tissu restent toujours humides et attirent les bactéries.

C'est pourquoi un groupe d'étudiants de l'Art Center College of Design a conçu un appareil qui permet aux femmes de mieux laver et sécher leurs serviettes hygiéniques. Baptisée Flo, l'invention a été largement testée en collaboration avec la Fondation Nike et le projet Fuse.

Lutter contre les maladies

Flo a été couvert d'éloges par la Fondation James Dyson. "Grâce à Flo, les filles auront accès à des serviettes propres et sèches, ce qui permettra de lutter contre les maladies. L'invention sera un soulagement à la fois physique et psychologique. Comme les femmes maîtriseront leur cycle mensuel, elles abandonneront moins rapidement leurs rêves et se sentiront plus stimulées à devenir qui elles veulent".

Pour l'instant, un groupe d'étudiants de Yale travaille à un projet visant à mettre Flo sur le marché pour moins de 3 dollars. (LP)