Dans un entretien accordé au Sunday Times, Michelle Pfeiffer est revenue sur le mouvement #MeToo : la libération de la parole des femmes et la vague impressionnante de révélations de harcèlement et d'agressions sexuelles subies par les femmes, notamment dans le monde du cinéma.

À 61 ans aujourd'hui, elle confie que le mouvement #Me Too l'a poussée à remettre en question les excuses qu'elle trouvait à l'époque

À 61 ans aujourd'hui, elle confie que le mouvement #Me Too l'a poussée à réévaluer son passé et à remettre en question les excuses qu'elle trouvait à l'époque. L'actrice se blâmait elle-même, en pensant "je n'aurai pas dû porter cette robe", ou encore "j'aurai dû le savoir". Michelle Pfeiffer a en outre évoqué un épisode qu'elle avait jusqu'ici "relégué au tiroir", mais dont le mouvement MeToo a ravivé le souvenir. "Au début, je pensais que je n'avais pas vécu ça¿ et puis en fait, si, il y a bien eu une fois". "Il y a eu plusieurs situations qui n'étaient pas correctes. Comme cet incident, je n'en dirai pas plus, mais j'y repense aujourd'hui et je grince des dents", annonce l'actrice, avant de poursuivre ses révélations. Alors qu'elle n'avait que 20 ans, Michelle Pfeiffer a connu un "moment MeToo avec un homme haut placé dans l'industrie de Hollywood" à l'époque. "J'étais très mal à l'aise et c'était tout à fait inapproprié", se rappelle-t-elle.

Elle admet en outre que si l'homme en question était toujours en vie aujourd'hui, elle lui aurait écrit pour partager ses sentiments. Les révélations de Michelle Pfeiffer s'inscrivent dans une nouvelle vague d'accusations semblables, venant d'actrices hollywoodiennes célèbres. Plusieurs d'entre elles, comme Alyssa Milano, Naomie Harris ou encore Sarah Jessica Parker, ont récemment révélé avoir connu des "épisodes MeToo" au début de leur carrière, avec des hommes plus âgés et puissants dans l'industrie du cinéma.