Parmi les Belges qui partiront en vacances, 78 % d'entre eux resteront en Europe. Alors que 42 % des Européens optent pour un séjour dans leur pays d'origine, les Belges font partie des vacanciers qui traversent le plus les frontières, avec un budget moyen de 2.703 euros (+ 12 %) pour les francophones et 2.476 euros (-5 %) pour les néerlandophones.

En termes de durée, les séjours de 2 semaines perdent en succès auprès des francophones au profit de vacances plus longues. Les néerlandophones privilégient quant à eux les séjours de deux semaines.

La France demeure la destination préférée des Belges (30 %), devant l'Espagne (14 %), l'Italie (10 %), la Grèce (5 %), et la Turquie (4 %). Les séjours à la mer continuent d'attirer 59 % d'entre eux, soit beaucoup plus que les voyages itinérants (20 %), la montagne (18 %), la campagne (16 %) ou la ville (18 %). Les Belges seront par ailleurs 54 % à partir en voiture, contre 41 % en avion.

Le principal critère de choix reste le climat, suivi de l'infrastructure touristique. Pour les Belges, vacances riment par ailleurs avec repos (pour 60 %) et découvertes culturelles (pour 34 %).

Parmi les Belges qui partiront en vacances, 78 % d'entre eux resteront en Europe. Alors que 42 % des Européens optent pour un séjour dans leur pays d'origine, les Belges font partie des vacanciers qui traversent le plus les frontières, avec un budget moyen de 2.703 euros (+ 12 %) pour les francophones et 2.476 euros (-5 %) pour les néerlandophones. En termes de durée, les séjours de 2 semaines perdent en succès auprès des francophones au profit de vacances plus longues. Les néerlandophones privilégient quant à eux les séjours de deux semaines. La France demeure la destination préférée des Belges (30 %), devant l'Espagne (14 %), l'Italie (10 %), la Grèce (5 %), et la Turquie (4 %). Les séjours à la mer continuent d'attirer 59 % d'entre eux, soit beaucoup plus que les voyages itinérants (20 %), la montagne (18 %), la campagne (16 %) ou la ville (18 %). Les Belges seront par ailleurs 54 % à partir en voiture, contre 41 % en avion. Le principal critère de choix reste le climat, suivi de l'infrastructure touristique. Pour les Belges, vacances riment par ailleurs avec repos (pour 60 %) et découvertes culturelles (pour 34 %).