Audi Q5 : taille de crise

16/01/09 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Weekend

Juste retour de balancier : après des SUV énormes, les constructeurs proposent dorénavant des véhicules dans un format beaucoup plus passe-partout.

Juste retour de balancier : après des SUV énormes, les constructeurs proposent dorénavant des véhicules dans un format beaucoup plus passe-partout.

Après BMW, Land Rover Mercedes et Volvo, c'est donc au tour d'Audi d'étoffer sa gamme d'un SUV compact avec le Q5. Le petit dernier, long de 4 m 62, rend plus de 45 cm à son grand frère, le Q7. Et, finalement, il ne se révèle pas plus encombrant en ville qu'une berline traditionnelle (l'Audi A4 est même 8 cm plus longueà). Par rapport à ses concurrents directs, le Q5 se démarque par une ligne de toit relativement basse pour le segment (1m65). De quoi, avec une calandre et des feux expressifs, conférer à l'ensemble un côté plutôt "sportif". Un aspect d'ailleurs largement revendiqué par la marque aux anneaux. Car, au moment de développer son Q5, Audi a clairement misé sur le comportement routier dynamique. Et de fait, sur la route, le Q5 affiche une vivacité exemplaire pour un véhicule de ce gabarit.

La transmission intégrale quattro, présente de série, privilégiant légèrement les roues arrière (40-60 %), participe indéniablement au plaisir de conduite. Malgré ses dimensions réduites, le Q5 offre une habitabilité largement suffisante. En plus de pouvoir glisser leurs pieds sous les sièges avant, les passagers arrière apprécieront la possibilité d'incliner leur dossier. Le volume de coffre de 540 l est particulièrement généreux (450 l pour le GLK de Mercedes, par exemple) et devrait déjà se montrer plus que suffisant dans la grande majorité des cas. En option, la banquette "Plus" accepte même de coulisser sur 10 cm pour augmenter le volume disponible dans le coffre (242 euros). Le Q5 peut être animé par trois motorisations différentes : un bloc essence (2.0 TFSI) de 211 ch et deux moteurs diesel. Le 2.0l TDI 170 ch (ou 163 ch pour des raisons fiscales) se révèle bien insonorisé et suffisamment vigoureux pour animer sereinement l'engin. Lors de certaines reprises, les 1 730 kg de l'engin se font néanmoins parfois sentir. Pour ceux qui ont les reins solides, Audi propose, en guise de haut de gamme, d'opter pour le V6l 3.0 TDI 240 ch (ou 211 ch).

Points positifs
Comportement dynamique plaisant

Habitabilité suffisante à l'arrière

Coffre généreux

Points négatifs
Grands rétroviseurs gênant la visibilité 3/4 avant

Poids parfois sensible lors des relances

Jean-François Christiaens

Nos partenaires