Ode à la masturbation: la virtuosité vient avec la pratique

25/07/17 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Knack

Les ouvrages sur le sexe ne manquent pas. Comment, combien de fois, où et avec qui. On est face à un tsunami de conseils. Mais sur l'onanisme féminin, ou autrement dit le sexe en solo, rien ou presque. Il est grand temps de réparer cette injustice.

"Si la masturbation était une discipline olympique, je gagnerais des médailles" nous dit dans un éclat de rire Roos (39) . "Normal, je la pratique plusieurs fois par semaine depuis mes 12 ans. Je connais mon corps par coeur et je sais ce qu'il aime et comment le faire réagir. Du coup, lorsque, l'année dernière, j'ai commencé à prendre la pilule, je me suis tout de suite rendu compte qu'il y avait quelque chose de changé. Il y avait moins d'envie, mais surtout beaucoup plus de difficulté à atteindre l'orgasme. Avant, il n'était pas rare que je mette 10 minutes à me remettre d'un orgasme. Là, j'atteignais à peine le soupir. Lorsque j'ai raconté ça à ma gynécologue, elle m'a dit que je me sentais peut-être moins bien dans mon corps et m'a demandé si ma relation avec mon conjoint était toujours au beau fixe. Elle partait du principe que je n'atteignais l'orgasme qu'en faisant l'amour. Alors, oui, cela arrive, mais je dois tout de même reconnaître que 80% de mes orgasmes, je ne les dois qu'à moi-même. Elle était vraiment surprise. Du fait, mais aussi de ma franchise. Et ça en 2017...."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires