Valentine a testé : le calcul de l'âge biologique

07/03/16 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Weekend

Depuis le début de l'année, les clubs de sport Aspria proposent à tout nouveau membre de calculer gratuitement son âge biologique. Objectif : repérer les facteurs personnels qui nous font vieillir pour y répondre de manière ciblée.

Valentine a testé : le calcul de l'âge biologique

© VALENTINE VAN GESTEL

Afin de ralentir cette évolution physiologique, voire d'inverser la tendance. Face à moi, Christophe, 38 ans - mais 31 seulement en version biologique -, kiné de formation et wellbeing advisor, est chargé de mon expertise.

Valentine a testé : le calcul de l'âge biologique

© VALENTINE VAN GESTEL

D'emblée, il me pose des questions sur mon mode de vie et mon état de santé : fréquence des séances sportives, alimentation, périodicité du tabac et de l'alcool, antécédents de santé, qualité du sommeil... Il enchaîne avec une batterie de tests. En commençant par m'extraire une goutte de sang pour calculer mon taux de cholestérol et celui de glucose (un peu au-dessus de la norme pour le premier, excellent pour le second), prise de la pression artérielle (dans la moyenne), mesure du poids et de la taille pour calculer le fameux Indice de Masse Corporelle. J'y apprends que j'ai perdu... 3 cm depuis la dernière visite médicale ! Je suis sous le choc. "En fin de journée, on a tendance à se tasser...", me rassure le jeune homme. Mais 3 cm ?! Je me racrapote, oui !

Valentine a testé : le calcul de l'âge biologique

© VALENTINE VAN GESTEL

Ne se laissant pas impressionner par ma surprise, Christophe me fait monter sur un impédancemètre pour connaître mon taux de masse grasse. Résultat sans appel : 11 % de trop. Second uppercut. J'essaie de voir l'aspect positif du résultat : celle-ci est répartie de façon parfaitement homogène sur l'ensemble du corps.

On calcule ensuite mon taux d'antioxydant avec un simple appareil posé sur mon poignet. Résultat ? Peut mieux faire. Traduction : mange plus de fruits et légumes, cocotte.

On termine avec le calcul de résistance au stress et l'analyse de la colonne vertébrale. Qui dévoile instantanément à Christophe l'inexistence de mes abdos... et ma capacité inouïe à résister au stress. Première surprise positive ! Mon corps, même sous pression, ne subirait aucun impact négatif. Je suis la première étonnée. Et décide d'ailleurs de me focaliser sur cette bonne nouvelle pour ne pas déprimer, quand la machine m'annonce froidement mes... 39 ans. Soit deux de plus que sur ma carte d'identité.

Valentine a testé : le calcul de l'âge biologique

© VALENTINE VAN GESTEL

"Quels sont les facteurs qui donnent ce résultat, selon vous ?", demande mon welladvisor. Mon surpoids, sans surprise. Je repars avec l'autorisation de faire du sport, des conseils d'exercices quotidiens et nutritifs. Celui que j'ai d'emblée adopté ? Me tenir droite au volant et sur ma chaise. Trois centimètres...

www.aspria.com

VALENTINE VAN GESTEL

En savoir plus sur:

Nos partenaires