Friture René

24/03/11 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Weekend

Type de cuisine : belgo-belge. Où : Bruxelles. Pour qui : bidochards avertis. Budget : +/- 40 euros le couvert

Friture René

Où vont manger les grands chefs lorsqu'un retour aux choses simples les tenaille ? Chez Friture René, pardi. Cette enseigne régale sans fioritures. Le cadre intemporel quadrillé de nappes à carreaux plante une atmosphère familiale irrésistible. Raccord, le service materne le convive dès la portion de jambon d'Ardennes - tranchée à la machine - offerte en guise de mise en bouche. Depuis une cuisine réduite à sa plus simple expression, Dirk Piolon, le chef, envoie des perles carnivores telles qu'un cube roll écossais qui rappelle combien peut se révéler savoureuse une viande cuite à la perfection et juste accompagnée de son jus, servi dans une coupelle. Les frites, elles, évoquent des joies dominicales. On boit quoi ? Un superbe et improbable Roc de Cambes qui va comme un gant à ce moment.

M.V. ?

14, place de la Résistance, à 1070 Bruxelles. Tél. : 02 523 28 76. Ouvert de 12h à 14h30 et de 18h à 21h30, fermé lundi et mardi.

Mais aussi

Envie d'être surpris ? On reste alors sur place pour assister.... à une improbable cérémonie du thé. Dans cet endroit aux contours bruxello-bruxellois, Nicolas Piolon, serveur et fils de la maison, propose quand il en a le temps - inutile de le lui demander en plein coup de feu - un passionnant gong fu cha, soit la méthode chinoise traditionnelle de préparation du thé. Même s'il avoue n'être encore qu'un néophyte, le jeune passionné compense son manque d'expérience par un enthousiasme et une volonté de bien faire impressionnants. Doté des accessoires ad hoc - théière, service, plateau rituel... -, il a servi lors de notre dernier passage un Tieguanyin semi-oxydé, dit aussi thé bleu, du nom de ce thé chinois de type oolong qui développe des notes florales ponctuées d'arômes boisés. Une belle expérience pour terminer un repas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires