Guy Savoy élue meilleure table du monde, par La Liste des mille restaurants du monde

02/12/16 à 12:20 - Mise à jour à 12:25

Source: Afp

Le restaurant Guy Savoy à Paris est couronné cette année par La Liste, classement des mille meilleures tables dans le monde, conçu à partir d'une compilation de 400 guides et critiques gastronomiques, ont indiqué mercredi à l'AFP les organisateurs.

Guy Savoy élue meilleure table du monde, par La Liste des mille restaurants du monde

© Reuters

Cette opération a été lancée en 2015 sous l'impulsion du ministère français des Affaires étrangères en réponse à l'influent mais controversé classement britannique des "World's 50 Best Restaurants", accusé de ne pas accorder la place qu'ils méritent aux grands chefs français.

Comme lors de la première édition, le Japon arrive en tête des 61 pays représentés dans la Liste, avec 116 établissements classés dans les mille, juste devant la France (113), puis la Chine.

Nouveauté de cette deuxième édition de la Liste, une application permet de géolocaliser les mille restaurants du classement, mais aussi 10.000 autres établissements, couvrant 135 pays, qui sont distingués pour leur "rapport qualité-prix". L'objectif des organisateurs: faire de ce classement "un outil au service des voyageurs".

La meilleure note (99,75 sur 100) est attribuée à la table du chef Guy Savoy, trois étoiles au guide Michelin, qui était l'an dernier numéro 4 du classement.

Le chef Benoît Violier

Le chef Benoît Violier © site www.restaurantcrissier.com

La première édition avait sacré le chef franco-suisse Benoît Violier, du restaurant de l'Hôtel de ville à Crissier (Suisse), dont le suicide un mois plus tard avait provoqué un choc dans la profession.

Guy Savoy, 63 ans, a déménagé en mai 2015 son restaurant trois étoiles de l'ouest de Paris vers les bords de Seine, pour s'installer au sein de la Monnaie de Paris (institution monétaire nationale) en pleine transformation.

Le chef y propose son emblématique soupe d'artichaut à la truffe noire et brioche feuilletée aux champignons, mais aussi une huître concassée, granité algue et citron ou encore un homard bleu ""cruit" en vapeur froide".

A la deuxième place, deux restaurants arrivent ex aequo: Kyo Aji à Tokyo, du chef Kenichiro Nichi, maître de la cuisine kaiseki, arrivé en troisième position l'année dernière, ainsi que la table new-yorkaise Le Bernardin, de Maguy Le Coze, où officie le chef français Éric Ripert.

L'Italie s'impose quant à elle dans la section "meilleur rapport qualité-prix".

Les notes sont attribuées à l'aide d'une formule mathématique, en agrégeant les critiques de guides, magazines, journaux et sites participatifs gastronomiques, qui sont cette année au nombre de 400, soit deux fois plus que pour la première édition.

Le palmarès complet des 1000 meilleurs restaurants à travers le globe sera révélé le 5 décembre prochain.

L'initiative est pilotée par l'ambassadeur Philippe Faure, également président d'Atout France, agence de développement touristique de l'Hexagone. La Liste, explique Philippe Faure, est née en réaction à un "dénigrement" de la gastronomie française dans la presse anglo-saxonne. "Il y a trois-quatre ans, on s'est aperçu qu'était en train de s'accréditer l'idée qu'en matière de gastronomie ce n'était plus en France que cela se passait", dit-il. "Puisqu'on est dans cette compétition, on s'est dit, regardons ce qu'en disent les guides. On a fait cette analyse et on s'est aperçu au contraire qu'on s'en sort très bien", ajoute-t-il.

Plus d'infos sur ce classement et sa méthodologie sur www.laliste.com

WeekendInformation Services

Nos partenaires