La poutine, ce classique québécois qui séduit même en été

22/07/15 à 09:52 - Mise à jour à 09:54

Source: La Libre

Des frites bien grasses, couvertes de dés de fromages de type cheddar, le tout recouvert d'une sauce brune épaisse voilà ce qui compose ce classique des tables québécoise. Si elle tient bien au corps, la poutine a toutefois toujours autant de succès l'été. La preuve, elle a eu droit début juillet à son premier festival.

La poutine, ce classique québécois qui séduit même en été

Le premier festival de Poutine s'est déroulé début juillet à Montréal © Matt Saunders/ Flickr

Organiser le festival de la poutine en juillet c'est avant toute chose faire une croix sur son régime. Car oui mesdames (et messieurs), sachez qu'une ration de poutine peut dépasser le millier de calories, tout dépend du type d'accompagnement choisi. Pourtant, cette spécialité aux antipodes des préoccupations de la gastronomie actuelle, continiue à séduire les estomacs des amateurs.

La preuve, début juillet, où nombreux étaient les amaterus à faire la file sur les quais du Vieux-Port de Montréal pour goûter le graal de la calorie à l'occasion de la première "Poutinefest". Une vingtaine de foodtrucks avaient ainsi pris leur quartier d'été au Québec l'espace d'un weekend, pour régaler les touristes et les locaux. Tous étaient spécialisés dans la fabrication de la poutine mais proposaient des plats revisités par rapport à la recette traditionnelle. C'est d'ailleurs ce qui fait l'originalité de ce festival. Au total, une trentaine de variantes pouvaient être goûtées.

Du choix en veux-tu, en voilà

Recouverte de foie gras et de canard confit, accompagnée de homard, de bacon ou au cheesburger, les amateurs ont l'embarras du choix. A moins qu'ils préfèrent encore la poutine aux côtes levées sauce barbecue, au porc mariné ou flambée au Jägermeister, célèbre digestif allemand. Plus de 100.000 personnes, 35 tonnes de pommes de terre, 10 tonnes de fromage et quelques hectolitres de sauce, rythment cette Poutinefest.

Mais comment expliquer le succès ce mythe québécois, même en plein été? Ce qui séduit est avant tout la simplicité dans sa préparation. Une recette basique auquel chaque chef poutinier peut ajouter sa touche personnelle. Au départ servi dans les friteries et les poutineries, le plat traditionnel québécois a désormais trouvé sa place dans certains restaurants gastronomiques. De grands chefs étoilés l'agrémentent souvent de produits de luxe, l'éloignant de plus en plus de ses racines rustiques.

par Fanny Dehaye

En savoir plus sur:

Nos partenaires