Un pantalon pour accoucher habillée: quand la honte du corps met en danger la mère et l'enfant

13/07/15 à 14:04 - Mise à jour à 14:08

Source: Le Figaro

Surfant sur la montée du body shaming - ce phénomène stigmatisant le corps de la femme comme objet de honte -, le pantalon Mamapride connaît un succès inquiétant en Malaisie. Explications.

Un pantalon pour accoucher habillée:  quand la honte du corps met en danger la mère et l'enfant

© Getty Images

En Malaisie, le body shaming, - à savoir l'ensemble des actes contre les corps féminins découverts - est en forte et constante augmentation. Le port du short ou d'une jupe au genou peut vous interdire l'entrée dans certains bâtiments.

Un pantalon pour accoucher habillée:  quand la honte du corps met en danger la mère et l'enfant

© DR

Nouvelle tendance surfant sur ce phénomène de la honte du corps très virulent en Malaisie: accoucher vêtue grâce au pantalon Mamapride. À savoir, un pantalon souple ressemblant à un baggy, dans lequel a été percé un trou à l'entrejambe, pour permettre à l'enfant de voir enfin le jour. Ce modèle a été développé par 19 médecins, dont cinq femmes, pour répondre aux préceptes des religieux qui refusent l'exposition des femmes aux médecins et internes masculins.

Lancé il y a un an, il connaît actuellement un énorme succès sur le sol malaisien. Les ventes ont même doublé le mois dernier grâce au buzz suscité par des demandes en provenance de la Grande-Bretagne, de l'Irlande, de l'Indonésie et de Singapour, auxquelles les fabricants n'ont pas répondu : "Nous ne voulons pas le vendre ailleurs (hors de la Malaisie, ndlr), car ce pantalon pourrait aller à l'encontre des règles médicales des autres pays", explique Wan Yusof, un des docteurs à l'origine de cette invention.

En effet, il faut savoir que ce pantalon censé faire la fierté la mère, si l'on se fie à son nom, a plutôt tendance à mettre sa vie en danger, ainsi que celle du bébé. Selon l'United Nations Population Fund (UNFPA) il est un exemple "d'une interprétation religieuse des textes qui peut mettre la vie des femmes et des enfants en danger". L'organisation féministe malaisienne All Women's Action Society (AWAM) se demande aussi si le fait de porter ce pantalon relève vraiment d'un "choix pour les femmes qui accouchent" et déclare "impensable qu'un commerce essaie de faire du profit sur le "body-shaming" et l'insécurité des femmes ".

Manifestement, dissimuler son corps à ce moment crucial de la vie semble relever plus de la question de vie ou de mort, selon certain(e)s.

En savoir plus sur:

Nos partenaires