Vidéo: se faire harceler dans la rue ou 3 minutes dans la peau d'une proie

19/05/16 à 16:02 - Mise à jour à 16:11

Un court-métrage efficace qui retranscrit cette bouffée d'angoisse qui étreint les femmes, cibles de l'agressivité masculine dans la rue. Un propos aussi banal que révoltant.

Ce faire traiter de connasse dans la rue en pleine nuit, ou de sale pute dès potron minet par un dégénéré en voiture, alors qu'on se rend au travail, ça arrive. Que l'on soit jolie ou moins, en jupe ou en doudoune. Rien à voir avec soi, mais plutôt avec qui on a le malheur de croiser.

S'ensuit une angoisse, une envie d'accélerer le mouvement, ou une envie de ne pas réagir pour ne pas signaler sa peur. Le fait est qu'à ce moment, on devient une proie. Se fait jour un sentiment de vulnérabilité qu'il est très difficile à faire partager, surtout à la gente masculine.

"Au bout de la rue", ça ne semble pas loin. Pourtant, à suivre une jeune femme, qui banalement quitte ses amis pour rentrer chez elle au bout de la nuit, ça semble une éternité. Et c'est cette bouffée d'angoisse que ce court -métrage de quelques minutes au propos aussi banal que révoltant, et signé Maxime Gaudet, retranscrit plutôt bien.

En savoir plus sur:

Nos partenaires