25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

21/10/15 à 12:37 - Mise à jour à 26/07/16 à 11:22

Source: Knack

Les émissions de télévision de survie sont toujours très populaires. Même s'il y a peu de risque que vous vous retrouviez un jour en danger de mort dans la jungle, mais comme on ne sait jamais, voici la vérité sur 25 mythes de survie inexacts et qui peuvent même s'avérer dangereux.

25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

© iStockphoto

1. Il faut immédiatement partir à la recherche de nourriture

Votre corps peut survivre quelques semaines sur ses réserves de graisse, mais d'ici là vous serez probablement mort d'autre chose, d'une intoxication, d'une maladie, d'une blessure, etc. Il est rare que des gens en situation de survie meurent de faim. Trouver à manger n'est pas la priorité absolue.

Image extraite du programme télévisé américain Bear Grylls

Image extraite du programme télévisé américain Bear Grylls © capture d'écran

2. Il ne faut que deux petites branches pour faire du feu

Il n'est pas impossible de faire du feu avec quelques petites branches, mais même si les conditions sont optimales, c'est extrêmement difficile. Prenez toujours des allumettes si vous planifiez une randonnée dans la nature.

25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

© iStock

3. Regarder des émissions de survie permet de bien se préparer

Ces émissions sont divertissantes, mais les voyages qu'elles montrent sont pensés et préparés à l'avance. Si elles comportent des conseils utiles, ce n'est pas parce que vous avez vu tous les épisodes de Bear Grylls que vous pouvez partir dans la jungle l'esprit tranquille.

4. Il faut aspirer le venin d'une morsure de serpent

L'humain n'est pas capable de sucer assez fort et assez vite pour extraire le venin d'une blessure. En outre, on abîme les tissus autour de la morsure et le venin se répartit encore plus vite dans le corps. Évitez également de poser un garrot. Il n'empêchera pas le venin de circuler dans le corps, mais risque de diminuer l'afflux de sang et d'atrophier les membres. Lavez plutôt la plaie pour éviter les infections, mettez un pansement et essayez d'atteindre un hôpital le plus vite possible. Quoi qu'il arrive, ne prenez pas d'aspirine, de café, d'alcool, de cigarettes ou d'autres produits qui liquéfient le sang ou accélèrent le rythme cardiaque.

5. On peut fuit un ours en courant

Non, c'est impossible. Même Usain Bolt ne peut courir plus vite qu'un ours.

6. Il convient de faire le mort quand on rencontre un ours

S'il est inutile de s'enfuir, faire le mort n'est pas toujours la bonne réaction non plus. Si vous vous retrouvez face à un grizzly, restez immobile sans le regarder dans les yeux. S'il attaque, laissez-vous tomber par terre, protégez les organes les plus importants et faites le mort. Si vous tombez sur un ours noir, étirez-vous un maximum, faites du bruit, et s'il le faut, contre-attaquez. Cependant, la meilleure façon d'empêcher un ours de trop se rapprocher, c'est d'avoir du bear spray sur soi.

25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

© iStock

7. La meilleure façon de repousser l'attaque d'un requin, c'est de le frapper sur le nez.

Il est vrai qu'un requin n'aime pas qu'on le frappe sur le nez, mais il est extrêmement difficile de trouver le bon endroit lors d'un combat sous-marin et ne pas mettre sa main dans sa gueule. Mieux vaut essayer d'atteindre ses yeux ou ses branchies.

8. Dans un désert, il faut immédiatement chercher de l'eau

Mieux vaut s'installer à l'ombre et faire en sorte de ne pas trop transpirer et attendre que le ciel s'assombrisse et que la température baisse pour partir à la recherche d'eau. Il arrive souvent qu'après seulement quatre heures d'errance à la recherche d'eau, on meure de soif.

9. Il faut boire sa propre urine pour étancher sa soif

Boire une ou deux fois son urine n'est pas très grave, mais n'oubliez pas que l'urine se compose en grande partie de déchets toxiques. Si vous buvez plus souvent votre urine, elle contiendra de moins en moins de liquides utiles et de plus en plus de déchets. Comme votre corps devra travailler plus dur pour traiter ces déchets, il aura encore plus chaud.

10. On peut boire l'eau d'un cactus

Le liquide contenu dans la plupart des cactus est toxique, ce qui fait que, comme pour votre propre urine, votre corps doit travailler plus durement pour extraire le venin. Il n'existe qu'une espèce de cactus dont le liquide est buvable, mais si vous n'êtes pas calé en cactus, il y a peu de chances que vous trouviez le bon.

25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

© iStock

11. Il ne faut pas de kit de survie quand on fait une randonnée courte

Mieux vaut être bien préparée et prendre les objets indispensables, même si vous n'allez dans la jungle que pour un bref moment.

12. Un hélicoptère peut vous sauver

Il y a beaucoup d'endroits inaccessibles aux hélicoptères. C'est particulièrement le cas en haute montagne.

13. L'eau bouillie est parfaitement propre

Faire bouillir de l'eau permet de tuer les bactéries et les germes pathogènes, mais la boue et les autres saletés demeurent. Avant de faire bouillir dans l'eau, mieux vaut la passer dans un essuie ou à la rigueur dans un t-shirt.

14. Manger de la neige est une bonne idée pour lutter contre la déshydratation

Quand on mange de la neige, le corps a besoin de beaucoup d'énergie pour retrouver sa température. Il vaut donc mieux d'abord laisser fondre la neige et puis la boire. Privilégiez la neige fraîche, qui contient moins de bactéries que celle qui est tombée depuis plusieurs jours. Évitez absolument la neige sale et brunie.

15. Pour passer la nuit, il faut surtout un toit au-dessus de la tête.

Il est nettement plus important d'avoir un lit improvisé plutôt qu'une protection au-dessus de la tête. On perd beaucoup de chaleur en se couchant par terre.

16. Si vous êtes empalé par un objet pointu, il faut l'enlever tout de suite

C'est justement ce qu'il ne faut pas faire. Si vous retirez une broche, un couteau, une branche acérée ou tout autre objet, vous ne faites qu'aggraver la plaie qui saignera encore plus. Mieux vaut couvrir la blessure, tenter d'étancher le sang et chercher de l'aide le plus vite possible.

17. Utiliser un garrot quand on saigne

Un garrot peut vous sauver la vie, mais ne l'utilisez qu'en dernier recours, car vous courez le risque de perdre un membre. Et si vous l'employez quand même, ne l'enlevez surtout pas vous-même, car les substances toxiques libérées peuvent se retrouver dans les vaisseaux sanguins. C'est un médecin qui doit retirer le garrot. Il est aussi utile de noter ou de retenir le moment précis où on a posé le garrot.

18. En cas de tremblement de terre, mieux vaut se mettre dans l'ouverture d'une porte.

Cela dépend entièrement de l'âge du bâtiment. Dans les vieux bâtiments, les ouvertures de porte sont souvent la partie la plus solide, mais ce n'est pas le cas pour les nouvelles constructions. Là, il vaut mieux se mettre sous un meuble solide.

19. Manger des plantes

À moins de vous y connaître en plantes, vous risquez de manger une plante toxique. Et même si vous choisissez la bonne plante, la valeur nutritive est faible.

20. La mousse ne pousse qu'au nord des troncs d'arbres

Sur l'hémisphère nord, les mousses poussent parfois mieux au nord du tronc d'arbre parce qu'elles recueillent moins de lumière du soleil, mais les mousses prospèrent dans tous les endroits ombrageux ou humides. Si vous avez besoin d'un point d'orientation, fiez-vous plutôt au soleil.

25 mythes inexacts sur la survie dans la nature

© iStock

21. Boire de l'alcool réchauffe

Ce mythe est même dangereux. On a l'impression de se réchauffer quand on boit de l'alcool, mais en réalité la température du corps baisse.

(>>> Lire à ce sujet : Vrai ou faux: 11 idées reçues sur l'alcool )

22. Quand il fait froid dans la vallée, allez dans les montagnes

Parfois, il fait effectivement plus chaud que dans la vallée parce que l'air chaud monte, mais souvent il y a plus de vent et il est plus difficile de faire un feu. La conduite à tenir dépend des circonstances locales.

23. Longer la côte si on se retrouve dans un courant de marée

Si un courant de marée vous entraîne au large, c'est en effet la meilleure chose à faire, mais certains courants sont diagonaux ou parallèles à la côte. La règle de base consiste à nager perpendiculairement au courant dans la même direction que le vent. Si vous avez l'impression de nager à contre-courant, c'est que vous n'êtes pas dans la bonne direction.

24. Se retrouver dans un scénario de survie d'une minute à l'autre

Cela arrive rarement. Généralement, on se retrouve dans cette situation parce qu'on a pris une série de mauvaises décisions. Évitez les problèmes en évaluant correctement le danger. Si vous êtes dans l'eau ou sur l'eau par exemple et que vous voyez arriver une averse orageuse, retournez au rivage et n'attendez pas qu'il soit trop tard.

25. Pour survivre, il faut savoir ce qu'on fait

Même si vous connaissez toutes sortes d'astuces de survie, la situation peut être mortelle. À la télévision, la situation peut paraître excitante, mais la réalité l'est moins. Faites d'abord en sorte d'être bien préparé et équipé. Prenez les bonnes décisions afin de ne pas vous retrouver en plein scénario catastrophe. (MS)

(source List 25)

Nos partenaires