Une nuit dans la paille en Bavière

12/08/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Passez une nuit champêtre à l'hôtel en plein air de Bad Kissingen.

Une nuit dans la paille en Bavière

© http://www.bett-im-kornfeld.de/

Des brins de paille qui picotent à travers le sac de couchage, la lueur des étoiles pour seul éclairage avant un réveil au rythme du lever du soleil: ainsi se résume une nuit champêtre à l'hôtel en plein air de Bad Kissingen.

Conçu comme un labyrinthe dans un champ de céréales, cet hôtel à ciel ouvert du sud de l'Allemagne, unique dans le pays, accueille depuis sept ans des touristes en quête d'une nuit pas comme les autres et des puristes de la nature.

Le confort n'a rien en commun avec celui d'un hôtel traditionnel: pas de chambre, pas de lit. Pas de télévision ni d'internet. Pas de salle de bain, mais une douche bricolée sous un pommier et des toilettes préfabriquées.

"Les gens qui viennent cherchent à fuir le quotidien et à entrer en communion avec la nature. La plupart sont de la région", explique Monika Fritz, 40 ans, à l'origine de ce concept "romantique, bon marché et aventureux".

L'idée lui est venue en écoutant une chanson à la radio, intitulée "un lit dans un champ de céréales". C'est en la personne d'Otto Funck, un agriculteur et conseiller municipal de 64 ans, qu'elle a trouvé son associé.

Depuis, l'établissement, qui ne fonctionne que deux semaines par an, figure dans la "liste des hôtels les plus fous" du pays.

Pour rejoindre les dix-neuf couches de paille chapeautées d'une toile imperméable, des couloirs ont été taillés dans le triticale, un croisement entre le blé et le seigle.

Pour les lunes de miel ou les noces d'or, il existe une version luxe: une carcasse de lit remplie de paille et ornée d'une moustiquaire.

Histoire d'assurer un minimum d'intimité, chaque emplacement est séparé par une distance de quatre à cinq mètres. Mais sans boules quiès, impossible d'esquiver les ricanements inépuisables des adolescents ou les ronflements des voisins. Ce qui ne semble d'ailleurs gêner personne parmi l'actuelle trentaine d'hôtes davantage disposés à se concentrer sur les stridulations nocturnes des grillons ou le chant matinal du coq.

Au programme: balades, baignades dans la rivière Saale, grillades à l'hôtel qui organise aussi des activités quotidiennes pour les petits écologistes en herbe sur le thème de la nature et remporte un franc succès avec son gigantesque labyrinthe champêtre.

Weekend.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires