On a beau se l'entendre répéter chaque année - le soleil est un faux ami, responsable de cancers mais aussi du vieillissement accéléré de la peau -, nous sommes très peu nombreux à résister au plaisir d'un bain de soleil. Et même si l'on prend la peine de bien se protéger avec des crèmes solaires adéquates, s'exposer de longues heures dans l'espoir de rentrer de vacances tout bronzé(e)s est une source de stress pour la peau. En prendre bien soin une fois la journée terminée est donc indispensable pour rattraper autant que possible les dégâts, en particulier les premiers jours d'exposition quand la peau est la plus fragile. Mais faut-il pour autant opter pour une crème estampillée après-soleil? A en croire nos experts, il semble bien que oui car elles sont formulées pour tenir compte de ce stress bien particulier et restaurer la fonctionnalité de la peau en reconstituant son film hydrolipidique.
...

On a beau se l'entendre répéter chaque année - le soleil est un faux ami, responsable de cancers mais aussi du vieillissement accéléré de la peau -, nous sommes très peu nombreux à résister au plaisir d'un bain de soleil. Et même si l'on prend la peine de bien se protéger avec des crèmes solaires adéquates, s'exposer de longues heures dans l'espoir de rentrer de vacances tout bronzé(e)s est une source de stress pour la peau. En prendre bien soin une fois la journée terminée est donc indispensable pour rattraper autant que possible les dégâts, en particulier les premiers jours d'exposition quand la peau est la plus fragile. Mais faut-il pour autant opter pour une crème estampillée après-soleil? A en croire nos experts, il semble bien que oui car elles sont formulées pour tenir compte de ce stress bien particulier et restaurer la fonctionnalité de la peau en reconstituant son film hydrolipidique."La peau se défend contre le soleil en s'épaississant et en produisant de la mélanine, rappelle Chantal Vriamont, training manager chez Sisley. Mais cette mélanine a besoin de 3 à 4 jours pour s'installer, et jusqu'à une semaine même pour les peaux plus claires. Quand la peau est bien hydratée, la mélanine "glisse" mieux et s'installe plus facilement là où elle doit. Or, le soleil est la principale source de déshydratation de la peau. Il est donc indispensable de bien la réhydrater le soir pour lui permettre de fonctionner le lendemain de manière optimale". Tout va donc se jouer dès les premiers jours d'exposition et les nombreux actifs contenus dans les crèmes après-soleil sont là pour accompagner la peau en douceur. "Après une journée passée au soleil, on va aussi chercher à la rafraîchir, raison pour laquelle les après-solaires présentent généralement des textures légères et fraîches plus faciles à appliquer que les soins hydratants classiques, ajoute Céline Vens, pharmacienne et product manager chez La Roche-Posay. Les formules après-solaires vont donc privilégier des agents humectants comme le glycérine qui forme un film occlusif et empêche l'eau de s'évaporer et d'autres molécules capables de retenir l'eau comme l'acide hyaluronique. Ces textures, à la fois fines et confortables, prolongeront la sensation de fraîcheur de la douche du soir, indispensable pour éliminer tous les filtres appliqués durant la journée. Nul besoin donc de les masser longtemps comme les crèmes "doudounes" plus propices à l'hiver. Méfiez-vous toutefois à la présence éventuelle d'alcool utilisé pour son effet "kiss cool" mais qui a pour revers de dessécher la peau. Une attention toute particulière sera apportée aux zones "à risques" comme les tibias, les genoux ou les coudes qui se dessèchent plus rapidement. "Un bon après-soleil va aussi contribuer à réduire les rougeurs et l'inconfort", souligne le Dr Olivier Doucet, vice-président de la recherche chez Lancaster. "Il ne se limite pas seulement à son seul pouvoir hydratant, insiste Mathilde Thomas, fondatrice de la marque Caudalie. Il va aussi apaiser la peau grâce à des actifs calmants ciblés comme l'aloe vera par exemple". Cet agent apaisant, présent dans de nombreux après-soleil y côtoie parfois le beurre de karité, plus riche, qui nourrira la peau plus en profondeur. "L'exposition au soleil génère également une production de radicaux libres connus pour être redoutables en matière de vieillissement cutané, pointe Eloïse Collet, responsable de la communication scientifique chez Institut Esthederm. Les bains de soleil prolongés multiplient donc cette production également. Il est impératif d'utiliser des antioxydants pour combattre cet effet." La vitamine E, aussi appelée tocophérol, est l'un des plus populaires ajoutés dans les soins solaires et après-solaires. Mais il en existe d'autres d'origines végétales comme l'extrait de mimosa ou l'huile de plantules d'avoine.Beaucoup d'après-soleil promettent aussi de prolonger le bronzage. "Nous rêvons tous d'un hâle qui dure le plus longtemps possible, admet Marie-Hélène Lair, directrice innovation responsable chez Clarins. Les soins prolongateurs contiennent des actifs capables de stimuler la production de mélanine." Et ce même lorsque la peau n'est plus exposée. D'autres font appels à des agents autobronzants ajoutés en très petite quantité. On notera encore qu'en cas de peau particulièrement sensible, il est toujours conseillé de privilégier une formule sans parfum celui-ci pouvant accentuer l'inflammation ou se révéler allergisant. Ces produits n'ont pas non plus pour vocation de réparer les brûlures graves causées par le soleil qui demandent au minimum de consulter le pharmacien. Enfin, contrairement à ce que l'on recommande avant d'appliquer un auto-bronzant, il est déconseillé de se gommer la peau juste avant de partir au soleil. Celle-ci, plus affinée, sera plus sensible et risquera de brûler plus vite. N'oubliez-pas non plus de boire beaucoup d'eau pour compenser la déshydratation. Et ce durant tout l'été, que vous vous exposiez au soleil ou non.