Savez-vous que le fenugrec permet de diminuer le taux de glycémie et de (mauvais) cholestérol ? Que la cannelle apaise les maux de ventre et améliorait la mémoire ? Que la sauge peut réduire le saignement des gencives ? Que les clous de girofle sont parmi les anti-infectieux les plus efficaces qui soient ? Que le piment de Cayenne peut se transformer en remède contre les ulcères de l'estomac ou l'arthrose ? Que le persil est un produit à lessiver uniquement quand on l'écrit avec une majuscule ?

On vous épargne toute la liste, puisque chaque épice possède ses vertus. Par contre, on vous suggère de vous y intéresser fortement, quelles que soient vos affinités avec la cuisine.

Manger épicé (jamais en même temps, comme disait Coluche) est autorisé pour tous les estomacs, et on ne vous demande pas d'escalader l'échelle de Scoville - qui mesure la force des piments - pour vous jeter à l'eau. En ces temps suspendus, vous avez peut-être un peu plus de temps sentir ces pots d'épices qui, pour la plupart, vous permettront de remplacer les sauces industrielles, l'ajout de gras ou le surplus de ce vieux démon appelé "sel".

Une fois que vos sens auront fait connaissance avec ces saveurs venues des... épiceries - le mot a été inventé au Moyen Age pour décrire les commerces spécialisées en la matière, vous ne pourrez plus vous en passer. Mieux : vous vous mettrez à les associer les unes avec les autres, démultipliant vos plaisirs culinaires et vos "pansements" 100% naturels contre les petits maux du quotidien.

Par où commencer ? Vous connaissez Sarah-la-coach : elle vous a dégoté quelques pistes. Sur Internet, le site www.epicesdumonde.com est une véritable bible aromatique, proposant à la fois une liste exhaustive de condiments, une description de leurs vertus, des façons idéales de les associer, des recettes par dizaines et, bien sûr, un espace boutique pour vous les procurer.

Côté bouquins, le choix est vaste, mais le menu est déjà bien copieux dans Le livre santé des épices (par Geneviève Martin) qui répertorie 27 épices et 200 recettes. L'auteure résume d'ailleurs ses écrits par un éloquent diction ayurvédique : "La moitié de la pharmacie est dans la cuisine et l'autre moitié est dans le jardin." Tout est dit, mais on a quand même envie d'ajouter cette célèbre phrase d'Obélix : "Ils sont fous ces romarins !" Voilà, merci, à bientôt.

Bonne dégustation ! (comme on disait jadis dans les restaurants)

N.B.

., SR
. © SR
Savez-vous que le fenugrec permet de diminuer le taux de glycémie et de (mauvais) cholestérol ? Que la cannelle apaise les maux de ventre et améliorait la mémoire ? Que la sauge peut réduire le saignement des gencives ? Que les clous de girofle sont parmi les anti-infectieux les plus efficaces qui soient ? Que le piment de Cayenne peut se transformer en remède contre les ulcères de l'estomac ou l'arthrose ? Que le persil est un produit à lessiver uniquement quand on l'écrit avec une majuscule ?On vous épargne toute la liste, puisque chaque épice possède ses vertus. Par contre, on vous suggère de vous y intéresser fortement, quelles que soient vos affinités avec la cuisine. Manger épicé (jamais en même temps, comme disait Coluche) est autorisé pour tous les estomacs, et on ne vous demande pas d'escalader l'échelle de Scoville - qui mesure la force des piments - pour vous jeter à l'eau. En ces temps suspendus, vous avez peut-être un peu plus de temps sentir ces pots d'épices qui, pour la plupart, vous permettront de remplacer les sauces industrielles, l'ajout de gras ou le surplus de ce vieux démon appelé "sel". Une fois que vos sens auront fait connaissance avec ces saveurs venues des... épiceries - le mot a été inventé au Moyen Age pour décrire les commerces spécialisées en la matière, vous ne pourrez plus vous en passer. Mieux : vous vous mettrez à les associer les unes avec les autres, démultipliant vos plaisirs culinaires et vos "pansements" 100% naturels contre les petits maux du quotidien. Par où commencer ? Vous connaissez Sarah-la-coach : elle vous a dégoté quelques pistes. Sur Internet, le site www.epicesdumonde.com est une véritable bible aromatique, proposant à la fois une liste exhaustive de condiments, une description de leurs vertus, des façons idéales de les associer, des recettes par dizaines et, bien sûr, un espace boutique pour vous les procurer. Côté bouquins, le choix est vaste, mais le menu est déjà bien copieux dans Le livre santé des épices (par Geneviève Martin) qui répertorie 27 épices et 200 recettes. L'auteure résume d'ailleurs ses écrits par un éloquent diction ayurvédique : "La moitié de la pharmacie est dans la cuisine et l'autre moitié est dans le jardin." Tout est dit, mais on a quand même envie d'ajouter cette célèbre phrase d'Obélix : "Ils sont fous ces romarins !" Voilà, merci, à bientôt.Bonne dégustation ! (comme on disait jadis dans les restaurants)N.B.