Le Petit Vélo Jaune, à Watermael-Boitsfort, offre aux familles en difficulté un accompagnement de proximité régulier et gratuit.
...

Le Petit Vélo Jaune, à Watermael-Boitsfort, offre aux familles en difficulté un accompagnement de proximité régulier et gratuit. On dit parfois qu'il faut tout un village pour élever un enfant. Ce qui est certain, c'est que même avec la meilleure volonté et d'énormes qualités, quand l'isolement, la monoparentalité, la migration ou la précarité s'empilent, la tâche peut paraître insurmontable. Chaque bénévole du Petit Vélo Jaune se rend une fois par semaine dans une famille pour l'accompagner en fonction des besoins du moment. "On parle de coéquipier, car il y a une notion d'égalité. C'est du donnant-donnant, loin de tout esprit paternaliste, insiste Vinciane Gautier, coordinatrice. Il s'agit d'un binôme entre quelqu'un qui est noyé à un moment de sa vie et quelqu'un qui a du temps et de l'énergie à lui consacrer. Parfois, la visite portera sur des tâches administratives, des conseils d'organisation, un tour du quartier pour présenter les services qui existent. Et parfois, l'urgence sera de boire un thé avec une maman qui vient de passer la pire nuit de sa vie et aura besoin d'écoute. Il faut en quelque sorte être ce bon voisin que la personne n'a pas eu la chance de rencontrer." De quoi permettre aux parents de reprendre leur souffle, dans un cadre non institutionnel. Difficile de promettre une visite par semaine durant un an? Dès janvier, l'association recrutera aussi des "coéquipiers animation" qui consacreront cinq ou six après-midis à jouer et sortir avec une famille pour lui transmettre leurs astuces du quotidien pour s'amuser ensemble.