Notre environnement quotidien est rempli de bactéries et autres germes, mais notre système immunitaire est adapté et nous en protège assez facilement. Mais, par volonté de faire au mieux, et parfois par maniaquerie excessive, nous adoptons des habitudes et réflexes tout à fait superflus, et qui peuvent même s'avérer néfastes. En voici quelques un(e)s que vous pouvez d'ores et déjà bannir.
...

Notre environnement quotidien est rempli de bactéries et autres germes, mais notre système immunitaire est adapté et nous en protège assez facilement. Mais, par volonté de faire au mieux, et parfois par maniaquerie excessive, nous adoptons des habitudes et réflexes tout à fait superflus, et qui peuvent même s'avérer néfastes. En voici quelques un(e)s que vous pouvez d'ores et déjà bannir. Se brosser les dents directement après avoir mangéLe repas avalé, vous filez vous brosser les dents, pensant ainsi vous débarrasser de toutes bactéries qui pourrait rapidement conduire à la carie. Une bien mauvaise pratique...Pourquoi c'est contreproductif ?Brosser ses dents immédiatement après le repas risque d'en abîmer l'émail, car à ce moment-là, le taux de pH dans la bouche est plus bas et plus acide, un environnement qui rend le brossage plus abrasif. Il est désormais prouvé que se brosser les dents trop tôt après avoir mangé ou bu, en particulier des aliments et boissons acides, accélère l'érosion de la dentine. C'est pourquoi il est conseillé d'attendre entre 30 minutes et 60 minutes avant de brosser, de manière soigneuse et avec une pression modérée, et pendant 2 minutes environ. Car se brosser les dents plus fort ou plus longtemps que nécessaire risque aussi de faire plus de mal que de bien.Recouvrir la lunette des toilettes de papier hygiéniqueC'est plus fort que vous, vous n'y résistez pas : quand vous devez utiliser des toilettes publiques, de bars-restaurants, etc, vous éprouvez le besoin d'en recouvrir la lunette de papier, histoire de faire barrage aux germes laissés potentiellement par les usagers précédents. Pourquoi est-ce inutile ? Le papier est absorbant et donc la bactérie indésirable sera rapidement en contact avec votre peau ; mais aussi parce que votre peau qui sert de barrière. La bactérie ne pourrait vous atteindre que via une plaie. Ou les mains.Prendre des douches longues et très chaudesVous pensez que plus vous resterez sous la douche, et plus elle sera chaude, plus vous en sortirez propre. Pourquoi est-ce contreproductif ?Ce faisant, vous desséchez inexorablement votre peau. De plus, si l'eau n'est pas filtrée, les pores de la peau dilatés par l'eau chaude permettent aux substances plus ou moins nocives contenues dans l'eau de pénétrer. Les longues douches très chaudes peuvent aussi causer des étourdissements dus à la surchauffe de l'organisme, qui peuvent conduire à des accidents.Ouvrir les portes en recouvrant sa main de sa mancheLes poignées de porte des lieux publics sont évidemment manipulées par un grand nombre d'usagers, dont vous craignez l'hygiène. Donc vous en séparer par l'intermédiaire de votre manche vous semble salutaire. Pourquoi c'est inutile ? Votre manche de vêtement n'est pas suffisante en cas de présence de bactéries. Car au moment où vos mains toucheront vos vêtements, elles seront fatalement contaminées. Nettoyer rapidement les surfaces avec une lingette antibactérienneVous pensiez faire place nette en nettoyant rapidement plusieurs surfaces que vous pensez contaminées avec une lingette antibactérienne. Pas si sûr. Pourquoi c'est inutile, voire contreproductif Certaines bactéries qui peuvent être nocives survivent à un nettoyage superficiel. De plus, le risque est de disséminer les bactéries si vous ne changez pas de lingette régulièrement.Utiliser des gels désinfectants pour les mains régulièrement Par souci d'hygiène impeccable, vous utilisez les gels désinfectants pour les mains. Pourquoi c'est contreproductifPratiques quand on n'a pas accès à l'eau et au savon, ce type de produits peuvent se révéler nocifs pour votre santé, tout simplement parce qu'ils éliminent aussi les bactéries naturelles de la peau, celles qui protègent. Ainsi, à force, l'usage de ces gels rend plus vulnérable aux autres bactéries.