Avoir une auto apportait à Julien (36 ans) plus de stress que de plaisir. Il s'en voulait pour son impact écologique et ne supportait plus les embouteillages et les problèmes de parking. Il a cherché un autre boulot, accessible à vélo, et vit non motorisé depuis lors.
...