1. Crêpage, le retour

Sur le podium du défilé Marc Jacobs en mars dernier, il n'y en avait que pour les cheveux bouffants à la Mrs Robinson de Bella Hadid (photo). Comme s'il fallait soudain remettre au goût du jour les attributs les plus ostentatoires de la bourgeoise oisive, tout entière dévolue à l'entretien de sa petite personne... Après presque trois mois passés en "leisure wear" - pour ne pas dire en pyjama -, que reste-t-il de ce fantasme si ce n'est peut-être l'envie justement d'en faire des tonnes pour prendre sa revanche sur le laisser-aller forcé du lockdown? Voler enfin ce temps que l'on n'a pas pour se faire un peu de bien: l'attention méticuleuse portée aujourd'hui à nos routines beauté en est un autre exemple, et ces cheveux, tirés, bombés à outrance pour mieux dégager le visage, sont ...

Sur le podium du défilé Marc Jacobs en mars dernier, il n'y en avait que pour les cheveux bouffants à la Mrs Robinson de Bella Hadid (photo). Comme s'il fallait soudain remettre au goût du jour les attributs les plus ostentatoires de la bourgeoise oisive, tout entière dévolue à l'entretien de sa petite personne... Après presque trois mois passés en "leisure wear" - pour ne pas dire en pyjama -, que reste-t-il de ce fantasme si ce n'est peut-être l'envie justement d'en faire des tonnes pour prendre sa revanche sur le laisser-aller forcé du lockdown? Voler enfin ce temps que l'on n'a pas pour se faire un peu de bien: l'attention méticuleuse portée aujourd'hui à nos routines beauté en est un autre exemple, et ces cheveux, tirés, bombés à outrance pour mieux dégager le visage, sont le parfait faire-valoir d'une peau lisse et en pleine santé. Le conseil du pro. "Pour avoir du volume et pouvoir crêper au maximum, il faut d'abord couper, pointe Romain Vanrysselberghe, à la tête du salon Les Nouveaux Ateliers, à Bruxelles. Partir d'une base carrée assez dégradée pour que le volume se concentre bien en haut, à la Marilyn Monroe. Comme c'est une coiffure qui a tendance à étouffer le cheveu que l'on doit laquer abondamment pour que cela tienne, il est essentiel de le laisser de temps en temps au repos et de lui offrir un soin démêlant. On peut aussi tricher certains jours et utiliser un coussinet bombant que l'on masque avec des cheveux, à condition d'avoir assez de masse et de longueur." C'est à la cérémonie des Oscars 2020 que Billie Eilish (photo) a dévoilé pour la première fois ce balayage inversé qui depuis lors fait sensation. Au lieu de masquer ses racines, elle choisit de les sublimer, une idée spottée entre-temps sur les mannequins de Dries Van Noten et que certaines ont tenté d'adopter avec plus ou moins de succès pendant le confinement pour masquer des repousses claires, faute de pouvoir se refaire une couleur. De là à décider d'en faire le look star de l'été, il n'y a qu'un pas que notre expert invite toutefois à franchir avec prudence. Le conseil du pro. "Pour avoir un véritable effet couleur pure sur la racine, il faut l'avoir décolorée à blanc au préalable! Sinon le pigment, même éphémère, n'adhérera pas correctement. Et la couleur risque de tourner au bout de quelques jours. Cela ne s'improvise pas. Ce dégradé à la Billie Eilish est un vrai travail de pro et celle qui pourrait me faire ça, je l'engage directement! Gare aussi au fait que si l'on s'en lasse, cela prendra des mois avant d'être rattrapable: il faudra soit foncer toute la chevelure, soit la décolorer en intégralité. Si c'est juste pour ajouter un peu de couleur cet été, je conseille plutôt d'utiliser des extensions que l'on tressera avec une mèche naturelle ensuite." Faute de visite autorisée chez le coiffeur, les franges des femmes se sont évanouies. Quant aux hommes, forcés de vivre avec leurs boucles, ils ont été nombreux à remettre au goût du jour une version soft, incarnée par Timothée Chalamet (photo), du "rideau" grunge de Kurt Cobain. Soit des cheveux mi-longs, façon surfeur à peine sorti des eaux, séparés par une raie de part et d'autre du visage. Ce look non genré s'est avéré totalement compatible avec les "cures de sébum" - soit un mois complet sans se laver les cheveux afin de pouvoir par la suite espacer les shampoings - qui ont fait fureur pendant le confinement. Le conseil du pro. "Pour éviter le côté Polux, on va garder un maximum de longueur tout en désépaississant la masse pour que les mèches puissent revenir légèrement devant les yeux, conseille Romain Vanrysselberghe. Je suggère un séchage naturel, en plaquant le cheveu derrière les oreilles de manière à ce qu'ensuite, il vienne prendre en douceur sa place sur le visage. Une fois sec, la mèche doit arriver au niveau du nez pour que l'on puisse la travailler éventuellement avec une crème pour donner de l'épaisseur à un cheveu plus fin."