Adolescent déjà, Francis Kurkdjian rêvait de se laisser mener par le bout du nez. Il aurait pu être danseur mais finalement, c'est le parfum qu'il a choisi. Rien pourtant ne le prédestinait, le jeune homme n'appartenait pas à l'une des dynasties grassoises qui se passent le métier de père en fils. "Je viens d'un milieu plutôt modeste, rappelle-t-il. Mais mon frère, ma soeur et moi, nous étions aimés, encouragés à devenir des êtres humains responsables, peut-être en cela étais-je privilégié."
...